Aug 24

LA SOIXANTE SIXIEME SEMAINE DE DANIEL OU LE MYSTERE D’AVEUGLEMENT “DEUXIEME PARTIE”

Revenons aux 70 semaines

‘‘70 semaines ont été fixées sur ton peuple et sur ta ville sainte’’, (Dan. 9 : 24).

  1. Deux temps ont été fixés par Dieu sur le peuple et la ville

‘‘De l’annonce du décret de rebâtir la ville et le temple jusqu’à Christ, il y a 7 semaines et 62 semaines’’, comme l’indique le graphique, (Dan. 9 : 25, Scofield).

  1. Premier temps : Rebâtir la ville et le temple, 7 semaines, soit 49 ans, (v. 25). Graphique.

Il ne se pose pas de problème pour la compréhension du temps fixé sur la reconstruction de Jérusalem et du temple. C’est clair.

  1. Deuxième temps : ‘‘De la reconstruction de Jérusalem jusqu’à Christ, au Conducteur, il y a 62 semaines’’, soit 434 ans, (v. 25). Graphique.

Le total des deux temps, 7 + 62, donne 69 semaines. Graphique.

Tout le monde voit facilement les 69 semaines telles qu’elles sont exposées. Mais où est la 70ème ?

C’est à partir d’ici que commence le mystère caché dans les 70 semaines de la prophétie.

  1. La 70e semaine, une semaine – mystère, (Dan. 9 : 25)

 

  1. Opinions

« Et alors quelqu’un s’amènera avec une telle opinion, et quelqu’un d’autre s’amènera avec telle autre opinion, […] et chacune d’elles est opposée […] à l’autre ; il doit y avoir un qui est dans le vrai et l’autre dans l’erreur. Ainsi donc la seule manière de prouver cela, c’est de ramener cela à la Bible […] », [W. M. Branham, La Vision de Patmos, p. 2 : § 9].

Il est vrai que nous devons ramener à la Bible, mais il faut avoir le Saint-Esprit. Car beaucoup ramènent à la Bible, mais de manière intellectuelle ; ils aboutissent à une fausse doctrine. Et c’est du gâchis, après tout. Frank aussi et ses collègues théologiens ont ramené à la Bible. Mais le résultat, c’est du potopoto. Ramener à la Bible seul ne suffit pas. Sinon, comment expliquer toutes ces fausses doctrines dans le christianisme, particulièrement dans le message ? L’absence du Saint-Esprit, (Jn. 14 : 26 ; 16 : 13).

Plusieurs ont émis leurs opinions sur la 70e semaine, opinions qu’ils ont considérées comme la vérité. Mais la vérité, c’est la parole de Dieu, pas une opinion d’homme, quel qu’il soit. Et c’est le Saint-Esprit qui la détient, la vérité, pas un homme. Car il est écrit : « Sanctifie-les par ta vérité, ta parole est la vérité… Que Dieu, au contraire, soit reconnu pour vrai, et tout homme pour menteur », (Jn. 17 : 17 ; Rom. 3 : 4). Il n’est pas écrit : ‘‘sauf un prophète’’. Non. Mais ‘‘tout homme est menteur’’. Amen.

Dans un syllogisme nous disons ‘‘Tout homme est menteur. Or un prophète est un homme. Donc un prophète est un menteur’’. Dieu seul est vrai. Et Dieu est la parole. C’est Dieu, cette parole, qui doit nous donner la lumière sur la 70e semaine qui semble être invisible aux yeux de beaucoup, car « Je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles », dit l’Eternel des armées, l’Eternel sauveur, Jésus de Nazareth, Yahschua, (Es. 42 : 8).

  1. De frère E. Frank

Dans l’un de ses ouvrages frère Frank écrit : « Ceux qui connaissent la Parole prophétique et l’histoire ont exposé d’une manière convaincante la division des temps depuis qu’est sorti le décret de rebâtir Jérusalem (Néh, 2), jusqu’au temps de la venue de Christ, le Messie. Les trois mesures de temps, les sept, et soixante-deux, et une semaine d’années, concernent Israël. Le temps de grâce et de salut pour les nations, (Ps. 118, 2 ; Es. 49 : 8 ; IICor. 6 : 2 ; Hbr.  4 : 7) se trouve entre la 69e semaine et la 70e semaine d’années », (Ewald Frank, Apocalypse, Un Livre Scellé de Sept Sceaux, p. 156).

Résumons : D’après frère Frank les trois mesures de temps exposés par ceux qui connaissent la parole (et non pas Dieu) sont :

a). 7 – 62 – 1 semaines. Et :

b). Le temps de grâce et de salut pour les nations se trouve entre la 69e semaine et la 70e semaine.

Malheureusement, tout ceci est faux. C’est bon pour les théologiens. Pas pour nous, fils du Dieu vivant. Heureusement. Vous voyez qu’il a ramené à la Bible, mais c’est faux. C’est comme Matthieu 28 : 19. Ils ramènent à la Bible, mais ils trouvent, malgré tout, trois dieux.

Un théologien ne peut jamais recevoir la révélation de la parole de Dieu ni en donner une compréhension claire. Sinon, il n’y aurait pas aujourd’hui des dogmes sur la trinité, le baptême au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, etc. Ce sont ces théologiens qui en sont créateurs. Ces tueurs de Christ et de son Eglise.

Pour notre ami E. Frank, ce sont les ‘‘Pères de l’église’’, comme on les appelle, affectueusement, et les théologiens, qui ont ‘‘une connaissance de la Parole prophétique’’ ! Et il dit qu’ils ‘‘ont exposé d’une manière convaincante la division des temps’’. Mon frère Frank ! Je pensais que lui n’était pas ensorcelé ! Je risque de changer d’avis ! Comment un théologien peut-il te convaincre, mon frère ? Les oiseaux de même plumage marchent ensemble, dit-on.

C’est le Saint-Esprit qui convainc le monde, pas un homme ! (Jn. 16 : 8-11). ‘‘Je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles’’. Les choses cachées doivent être révélées par Dieu seul afin que la gloire et l’honneur lui reviennent, frère Frank ! Nous allons le prouver.[…LIRE PLUS]…..

………………………………………………………………………………..

Il y a plusieurs théologiens, tuologiens, infiltrés dans le message du temps de la fin. Ce sont ceux « qui causent des scandales et des divisions au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu ». Et Paul nous recommande : « Eloignez-vous d’eux », (Rom. 16 : 17). Amen.

Un enfant de Dieu ne doit pas abandonner son assemblée aussi longtemps qu’on y prêche la vérité. Et dès que l’on y introduit une fausse doctrine, un dogme, un credo, la Bible nous dit : « Eloignez-vous d’eux ». Mais soyez sûr que c’est une fausse doctrine, (Rom. 16 : 18). Alors, ‘‘Eloignez-vous d’eux’’. Amen. Des enseignements qui jettent du mépris, de la saleté sur le Message, qui causent un grand tort à la sainte parole de Dieu. Qui souillent le message ; qui créent des pierres d’achoppement, des scandales ! Que les morts sont déjà ressuscités ! (2Tim. 2 : 18). Les hommes meurent, les esprits restent. Les Hyménée et les Philète.  […LIRE PLUS]…..

………………………………………………………………………………..

Les Théologiens, fossoyeurs de Christ et de son Eglise

Savez-vous que les théologiens ont tué Jésus-Christ trois fois ? Première fois, dans leur pensée, quand ils affirment que Jésus était mort en l’an 29 ou en l’an 30, avant même qu’il eût commencé son ministère pour lequel il avait été envoyé sur terre.

Ils l’ont tué physiquement sur la croix en l’an 33, deuxième fois, l’église et les politiciens unis ; aujourd’hui, ils le tuent par des dogmes, des credo et de fausses doctrines, des choses pernicieuses qu’ils introduisent dans des églises et des assemblées, à la place des écritures. C’est pour cela que Christ n’est plus dans leurs morgues froides, bien qu’il ne soit pas allé loin d’eux, (Apoc. 3 : 20).[…LIRE PLUS]…..

………………………………………………………………………………..

Les 69 semaines

Dieu a plutôt exposé clairement les 69 semaines, 7 et 62 ; et il a caché, dans les écritures, la chose principale, celle qui concerne Christ et le peuple juif. La 70eme semaine. Mais il nous l’a révélée, à nous, ses serviteurs fidèles, selon la commission et la vocation nous adressée par l’écriture. Une lecture des écritures sans le Saint-Esprit doit, ipso facto, aboutir à voir une vache brouter au sommet d’un palmier à huile du Kasaï.

Frère E. Frank, en bon docteur en théologie, traite, comme ses pairs, avec une légèreté déconcertante les choses de Dieu. Voici ce qu’il conclut :[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

Share this on:

Jul 30

LA SOIXANTE DIXIEME SEMAINE DE DANIEL OU LE MYSTERE D’AVEUGLEMENT

Frère Branham sera-t-il enlevé ?

Prologue

Le premier homme qui eut la pensée d’ouvrir une école de théologie fut un véritable ennemi de Christ et de son Eglise. C’est lui qui le premier creusa le sépulcre de Jésus de Nazareth.

Beaucoup de frères qui me téléphonent ou qui parlent avec moi sur ce que j’écris concernant frère E. Frank me demandent toujours : « Qu’est-ce que vous reprochez à frère Frank ? ». Je dis : Mais c’est un docteur en théologie. Un docteur en théologie n’a pas de place dans le précieux message du soir, la parole de la vérité, l’Evangile de notre salut, (Eph. 1 : 13).

C’est vraiment tragique de voir que les gens ne comprennent pas les choses de Dieu. C’est normal, il n’est pas donné à tout le monde de les comprendre. Mais ayons la bonne habitude de lire, de lire et de lire. Lire sous la conduite du Saint-Esprit qui doit nous enseigner toutes choses et nous conduire dans toute la vérité, comme dit l’écriture, (Jn. 14 : 26 ; 16 : 13).

Daniel, le prophète, dit : « moi, Daniel, je vis par les livres qu’il devait s’écouler soixante-dix ans pour les ruines de Jérusalem, d’après le nombre des années dont l’Eternel avait parlé à Jérémie, le prophète », (Dan. 9 : 2). Il lisait. Il avait lu. Paul nous dit à travers Timothée : « Jusqu’à ce que je vienne, applique-toi à la lecture, … », (1Tim. 4 : 13).

Mais les chrétiens du message, aujourd’hui, sont tous devenus des catholiques romains et des protestants. Ils ne lisent pas, ils n’ont pas la culture de lire ni la Bible, ni les prédications du prophète, ni non plus ce que les autres écrivent à propos du message sur Internet. C’est pourquoi ils sont faciles à tromper, faciles à séduire, une proie facile pour les prédateurs. Plusieurs sont restés-là à imiter même les gestes et la manière du port de chapeau du prophète, ce qui est une bonne chose, mais répéter seulement « Branham a dit. Branham a dit ». Et d’autres, ailleurs, « Frank a dit ». ‘‘Ce ne sont pas tous ceux qui me disent Seigneur, Seigneur qui entreront…’’. Un écrivain français a dit : « Qui a beaucoup lu a beaucoup appris ».

Les gens prennent plutôt position pour défendre, pour adorer un homme qui souille le saint message, au lieu de se ranger du côté de Christ, la parole permanente et éternelle de Dieu.

Il en est des prédicateurs comme des membres des assemblées. Les prédicateurs sont des sacrificateurs dans le Nouveau Testament, (Apo. 1 :  6). Et l’Eternel a défini leur rôle dans l’Eglise : « … les sacrificateurs, … Ils enseigneront à mon peuple à distinguer ce qui est saint de ce qui est profane, ils lui feront connaitre la différence entre ce qui est impur et ce qui est pur, … »

……………………………………………………………………………………….

Branham a-t-il donné une parole d’enseignement intitulée ‘‘La révélation des sept tonnerres’’ ? Si un pasteur, si un prédicateur, ne sait pas lui-même distinguer une fausse doctrine de la saine doctrine, que seront les brebis ?  C’est cela la tragédie. Les pasteurs des assemblées, si nous étions fidèles à cette recommandation de Paul, d’où viendraient les ‘‘Branham a dit’’, les ‘‘Frank a dit’’ ?  Les branhamadistes et les frankadistes. Mais dans tout cela, la prédestination et l’élection tranchent nettement la destination de chacun, et c’est cela tout le problème !

Enseigner aux enfants de Dieu à distinguer une fausse doctrine de la vérité. Mais lorsque le pasteur lui-même est incapable de distinguer ce qui est profane de ce qui est saint, comment son assemblée sera-t-elle affermie dans la saine doctrine ? Les Français disent « La plus belle fille du monde ne peut donner que ce qu’elle a ». L’oranger ne produit que des oranges.

Frère Frank, par exemple, prêche que dans la Bible il y a des choses ajoutées, des choses qui ne sont pas inspirées, et il conclut pour cela que ‘‘la Bible est tombée entre les mains des hommes’’ ! Est-il digne et qualifié pour être un serviteur de Dieu dans ce message ? Il est bon pour la théologie, à mon humble avis. Un homme qui a rebâti le temple de Bacchus, avec sa doctrine de boire un peu, et de femmes !  Un tel homme peut-on le suivre et le défendre ? À moins que tous ne soient ‘‘reprouvés en ce qui concerne foi’’, comme dit l’écriture, (2Tim. 3 : 8).

……………………………………………………………………………………….

C’est comme beaucoup de nos amis qui croient qu’ils attendent la révélation des sept voix des tonnerres qui leur apporteront ‘‘la foi de l’enlèvement’’, parce que Branham l’a dit ! Et d’autres boivent parce que Frank l’a dit ! Branham et Frank sont-ils morts pour vous ? Mes frères. Paraphrasant frère Paul je dis : « Qu’est-ce donc que ‘‘Branham’’, et qu’est-ce que ‘’Frank’’ ? Des serviteurs, par le moyen desquels vous avez cru, selon que le Seigneur l’a donné à chacun », (1Cor. 3 : 5).

……………………………………………………………………………………….

Un mystère

L’un des mystères de la Bible dont le prophète devait recevoir la révélation c’est celui de la 70e semaine de la prophétie du prophète Daniel.

Dans une écriture, ce n’est pas ce qui est exposé clairement, ce que tout le monde peut lire et comprendre, ce n’est pas cela le mystère. Non. Le mystère est ce qui est caché aux yeux des sages et des intelligents, comme l’a si bien dit le Seigneur de gloire, et qui est révélé aux enfants de Dieu, (Mtt. 11 : 25). Ces deux verbes sont très importants dans cette écriture, caché et révélé. La 70e semaine est cachée aux sages et aux intelligents. C’est un mystère qui demande la révélation de Jésus-Christ seul. Pas de diplômes. Il en est ainsi de tous les mystères de la Bible, de tout ce qui est écrit..[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

 

 

Share this on:

Jul 09

UN CHRETIEN ET LES JOURS ANNIVERSAIRES

« Car Hérode craignait Jean, le connaissant pour un homme juste et saint. Si un homme ne nait de nouveau, il ne peut voir le royaume de Dieu », (Mc. 6 : 20 ; Jn. 3 : 3).

la vérité vous affranchira », (Jn. 8 : 32). Il leur dit encore : « Vos pères ont mangé la manne dans le désert, et ils sont morts. En vérité, en vérité, je vous le dis, celui qui croit en moi a la vie éternelle

Je suis le pain vivant qui est descendu du ciel », (Jn. 6 :  47, 49, 51 ; 8 : 32).  La vérité, c’est la vie.

Dieu, en créant l’homme sur la terre, son dessein premier n’avait pas été celui de le voir mourir. Car de la vie ne peut sortir la mort. Il a créé cet homme vivant, car il l’a créé à son image et à sa ressemblance. Il n’était pas sujet à la mort. Autrement dit, Dieu n’est pas l’auteur de la mort, car l’écriture dit « afin que par la mort il anéantît celui qui a la puissance de la mort, c’est-à-dire, le diable », (Hbr. 2 : 14). Tout ce qui est de ténèbres, l’envie, le mensonge, la convoitise, la rébellion, tout cela vient du monde, (Gal. 5 : 19-21). Bref, tout ce qui est plaisir du monde. Et le monde passe avec tout ce qui est en lui.

La première créature condamnée à la mort fut le chérubin protecteur, qui devint Satan plus tard quand il convoita le trône de Dieu (Es. 14 : 13). Il fut éloigné de Dieu, et son sort sera réglé définitivement plus tard, car il sait lui-même qu’il a peu de temps, (Apo. 12 : 12). Et c’est cela la mort, être loin de Dieu, loin de sa présence. Il pécha. Ce fut la même chose lorsque le premier Adam et sa femme péchèrent contre Dieu. L’Eternel le chassa aussi loin de sa face, loin du jardin d’Eden ; et « mit les chérubins qui agitent une épée flamboyante, à l’orient du jardin d’Eden pour garder le chemin de l’arbre de vie », afin qu’il n’avançât sa main… qu’il n’en mangeât, et qu’il ne vécût éternellement, étant dans le péché, (Gen. 3 : 22, 23, 24).

Le vœu de l’homme, la pensée de l’homme de tous les temps, est de vivre éternellement, mais dans le péché ; avoir les plaisirs du monde, et la vie éternelle en même temps. Dieu discerna la pensée d’Adam et vit que c’était ce qu’il pensait ; c’est pour cette raison qu’il lui barra le chemin de l’arbre de vie par la garde des chérubins.

………………………………………………….

Vous voyez pourquoi la doctrine de l’église catholique de baptiser les enfants est un gros mensonge ? Quel enfant peut se repentir de toutes ces choses, alors qu’il n’use même pas encore du monde ? Quelle conscience du mal a-t-il, pour qu’il puisse se repentir ? Les enfants viennent au monde déjà mort, spirituellement, disant le mensonge, conçus dans le péché, et nés dans l’iniquité, (Ps. 51 : 7). Ils viennent au monde ayant hérité, dès le sein materne, le péché originel et la malédiction qui est attachée, (Gen. 2 : 16-17 ; 3 : 17-19). Mais c’est plutôt l’homme adulte qui s’est retrouvé dans ce monde de ‘‘morts’’ par ses péchés, selon qu’il est écrit ‘‘Il n’y a point de juste, pas même un seul. Nul n’est intelligent, nul ne cherche Dieu ; tous sont égarés, tous sont pervertis ; il n’en est aucun qui fasse le bien, pas même un seul… Car tous ont péché et sont privés de la gloire de Dieu’’, (Rom. 3 : 10-12, 23). Esclaves des plaisirs du monde……[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

Share this on:

Jun 03

AVANT LES TEMPS ETERNELS ? Louis Segond/Scofield

« Je suis l’Eternel, c’est là mon nom ; et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles », (Es. 42 : 8).

L’écriture dit que « tout homme est menteur, et Dieu seul est vrai », (Rom. 3 : 4). Et Dieu a fait les choses de telle manière qu’il en soit ainsi. A la tour de Babel, l’Eternel confondit les hommes qui passèrent d’une seule et même langue à plusieurs langues. Et cela augmenta encore plus l’ignorance de l’homme sur les choses de Dieu.

Dieu seul est parfait et seul sage dans tout ce qu’il fit, et dans tout ce qu’il fait aujourd’hui.  Il ne peut y apporter ni correction ni amélioration. C’est pourquoi il est Dieu. Et sa parole est aussi parfaite que lui-même est parfait.

L’homme s’imaginait qu’il était aussi intelligent que Dieu son créateur, lorsqu’il pensa construire une tour qui lui permettrait d’aller voir Dieu au ciel. Les hommes ont confiance dans leur intelligence et dans leurs biens. Et l’écriture dit : « Eux dont les noms sont honorés sur la terre. Mais l’homme qui est en honneur n’a point de duré. Il est semblable aux bêtes que l’on égorge », (Ps. 49 : 7-12). Ils sont comparés aux bêtes que l’on égorge. Et la parole de Dieu conclut : « Telle est leur voie, leur folie, et ceux qui les suivent se plaisent à leurs discours », (Id. v. 12-14). Ceux qui suivent les hommes fous, au lieu de suivre Dieu. L’homme a toujours compté sur son intelligence, même pour tout ce qui concerne l’existence de Dieu. Et ils sont fiers de dire que l’homme vient de l’animal dans l’évolution ! Or un seul homme est venu d’un animal ; c’est Caïn, le fils du serpent ancien. Quelle fut son attitude devant Dieu ? « Suis-je gardien de mon frère ? », répondit-il à Dieu, avec désinvolture, (Gen. 4 : 9).

Et cela se voit même dans les traductions de la Bible.

Deux choses sont à relever dans la traduction de 2Timothée 1 : 9

1. « … la grâce donnée avant les temps éternels ».

Y’a-t-il une période de temps avant l’Eternité ?

Dieu se cache toujours aux yeux de l’homme, mais se révèle de plusieurs manières aux siens, ceux qu’il a connus d’avance, comme dit l’écriture, Romains 8 : 29…..

     2. Destruction de la mort : 2Timothée 1 : 10/Louis Segond/Scofield

« … notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort, et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Evangile ».

Jésus a-t-il détruit la mort à sa première venue ?

Dans la même traduction de Louis Second il est parlé de ‘‘la destruction de la mort’’ par Jésus à sa première venue sur la terre. Nous allons l’examiner sur base des écritures et sous la conduite du Saint-Esprit.

Car il nous avait promis que lorsqu’il viendrait, le Saint-Esprit, il nous enseignerait toutes choses et nous conduirait dans toute la vérité, dans toute la parole, (Jean 17 : 17).

Comment Jésus aurait-il pu détruire la mort et, en même temps, laisser ses serviteurs et apôtres, et tous ses enfants, mourir depuis qu’il est rentré au ciel jusqu’aujourd’hui ? Non. Il serait un grand imposteur de tous les temps….…[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

Share this on:

Apr 23

DE QUEL ESPRIT ETES-VOUS ANIMES ?

« Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés », (Luc 9 : 55).

Le monde est géré par deux esprits : l’esprit de la vérité, le Saint-Esprit, et l’esprit d’erreur, celui de Satan, (1Jean 4 : 5-6). Celui-ci s’empare de tous ceux qui contredisent la parole de Dieu et qui finissent par enseigner des doctrines fausses.

Avant de rentrer au ciel le Seigneur nous a laissé une promesse salutaire, sans laquelle nous ne serions différents des fils de l’autre-là. Il a dit : « Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement : en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ; la justice, parce que je vais au Père et que vous ne me verrez plus ; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé », (Jn. 16 :  8-11). Le péché, ce n’est ne pas croire la parole de Dieu, ne pas croire en Jésus-Christ dans tout ce qu’il est. Il leur a dit également : « C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés ; car si vous ne croyez pas ce que je suis vous mourrez dans vos péchés », (Jn. 8 : 24).

Car cela n’est pas donné aux docteurs en tuologie/théologie, Dieu n’a jamais parlé aux théologiens, de mémoire d’homme. Raison pour laquelle notre ami Ewald Frank ne connait ni la Bible, ni ne comprend le message. Nous allons parler comme des hommes, philosophiquement ; nous aussi nous avons étudié la philosophie sur le banc de l’école.

Aucun théologien ne connait ni la Bible ni le message. Or E. Frank est un théologien. Donc, E. Frank ne connait ni la Bible, ni le message. Un simple bon sens ; une simple logique, rationnelle.

Certains soi-disant docteurs en théologies ont perdu le bon sens. Ils prétendent que Jésus est ‘‘le Fils éternel de Dieu’’ ! Ils sont malades, ceux qui le disent. Comment un ‘‘Fils’’ peut-il être éternel, alors qu’il vient de son Père ? L’écriture dit : ‘‘Je t’ai engendré aujourd’hui’’ ?, (Act. 13 :33).

Tous, oui. Oui, tous les fils de Dieu sont enseignés de Dieu. Pas de théologiens. ‘’Lorsqu’il viendra, l’Esprit de vérité, il vous enseignera toutes choses…[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

Share this on:

Mar 15

LE RECABITEISME OU LA DESOBEISSANCE A L’ETERNEL?

« Nous obéissons à tout ce que nous a prescrit Jonadab, fils de Récab, notre père : nous ne buvons pas de vin pendant toute notre vie, nous, nos femmes, nos fils et nos filles ; … », (Jérémie 35 : 8).

Dieu est-il un aventurier, un être sans scrupules ; ou un être qui cherche et qui aime des évènements à risques, pour une chose qui n’est pas à sa gloire?  Pourtant il dit : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies », (Es. 55 : 8). Ce qu’il pense, ce n’est pas ce que nous pensons.

Ce qu’il comprend, nous, nous ne le comprenons pas. Car il est infini et il habite au ciel, et nous habitons sur la terre ; on l’appelle le Très-haut. Ainsi ses pensées sont-elles aussi éloignées des nôtres que l’Ouest l’est de l’Est. C’est pourquoi, pour nous faire connaitre sa pensée, il nous la donne par révélation. Ses voies sont incompréhensibles, et ses jugements insondables.

Le prophète Samuel chez Isaï

Lorsque l’Eternel envoie le prophète Samuel oindre un des fils d’Isaï comme roi d’Israël, personne d’autre, même pas le prophète Samuel, ne savait qui il avait choisi parmi les fils d’Isaï, ni quelle était son intention. Car un prophète ne parle pas de lui-même ; il est la bouche de Dieu, il ne parle que lorsque Dieu lui donne à dire. Sinon, s’il parle en dehors de la parole de Dieu, il sera appelé ‘‘faux prophète’’. C’est ce qu’il dit ici : « peut-être tu diras dans ton cœur : Comment connaitrons-nous la parole que l’Eternel n’aura pas dite ? Quand ce que dira le prophète n’aura pas lieu et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Eternel n’aura pas dite », (Deut. 18 : 21-22). Ou encore, un prophète peut parler de son propre cœur, mais l’Eternel le corrigera : «il dit à Nathan, le prophète : vois, donc ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite au milieu d’une tente. Nathan répondit au roi : Va, fais tout ce que tu as dans le cœur, car l’Eternel est avec toi », (2Sam. 7 : 3).

La nuit suivante, la parole de l’Eternel fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle l’Eternel : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’en fasse ma demeure ? Mais je n’ai pas habité dans une maison depuis le jour où j’ai fait monter les enfants d’Israël hors d’Egypte jusqu’à ce jour ; j’ai voyagé sous une tente et dans un tabernacle… Ai-je dit : Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison de cèdre ? … Et l’Eternel t’annonce qu’il te créera une maison… j’élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles… Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, … », (2Sa.7 : 2-6, 11, 12, 13 ».

L’Eternel intervint rapidement pour corriger le prophète, et annoncer au roi le dessein futur de Dieu… Mais Nathan ne fut pas taxé de faux prophète pour avoir donné au roi sa propre pensée, pensée contraire à la pensée de Dieu. Le roi David était aussi compté parmi les prophètes. Un jour, voulant déplacer l’arche de l’Eternel, il se passa de la recommandation de l’Eternel sur le transport de l’arche, recommandation selon laquelle l’arche de l’Eternel devait être transportée sur les épaules des Lévites, (Nbr. 3 : 31) ; il la fit transporter sur un char neuf tiré par des vaches. C’était sa pensée. Uzza toucha l’arche qui risquait de tomber, et la colère de Dieu s’exprima immédiatement contre lui, et un innocent, Uzza, mourut, (2Sam. 6 : 3, 6, 7). La pensée de Dieu était que l’arche fût transportée par les lévites. Mais David ne fut pas non plus accusé d’être un faux prophète parce qu’il fit transporter l’arche de l’Eternel sur un char. II était même ‘‘l’homme selon mon cœur’’, a dit l’Eternel.

[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

Share this on:

Feb 21

LA BENEDICTION DE MARIAGE, EST-ELLE BIBLIQUE ? OU LA DESTRUCTION DU TROISIEME PILIER Partie 2

  1. Bénédiction de mariage, dans la Bible
  • La première bénédiction nuptiale d’un couple : Genèse 1 : 28

Au commencement, Dieu qui créa le premier couple et il prit aussi soin de le bénir, et il fut béni ; et nous sommes aussi bénis. Même sur ceux qui ne sont pas enfants de Dieu cette bénédiction subsiste. Pourquoi est-ce ainsi ? Parce que c’est la parole parlée originelle de Dieu ; elle demeure jusqu’à la fin du monde. Il dit : « Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : Elle ne retourne point en moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins », (Es. 55 : 11).  Et c’est pour cette raison qu’il a été dit : « L’Eternel a tout fait pour un but, … », (Prov. 16 : 4).

Le dessein de Dieu, que les couples remplissent la terre. Ce n’était pas seulement pour le premier couple ; Dieu a dit ‘‘soyez féconds, multipliez, remplissez la terre’’. Tous les couples à venir sur la terre ont été déjà bénis.

Les prostituées enfantent sans qu’elles soient passées par une église. Mais c’est parce que la parole de Dieu prononcée au commencement demeure dans les hommes et dans les femmes. C’est pourquoi il existe des enfants issus d’unions illicites. Amen.

« Celui qui est issu d’une union illicite n’entrera pas dans l’assemblée de l’Eternel ; même sa dixième génération n’entrera point dans l’assemblée de l’Eternel », (Deut. 23 : 2).

Frère Branham explique : « Maintenant, nous nous reportons à la Genèse pour voir pourquoi un enfant illégitime ne pouvait pas entrer dans l’assemblée de l’Eternel …, Donc, quatre cents ans avant que ce péché soit effacé. Nous allons aussi voir que l’iniquité des parents retombe sur les enfants et sur les enfants de ceux-ci, … Si une femme est surprise dans un champ, c’est-à-dire, hors de la protection des hommes, et qu’un homme lui fasse violence, cet homme devra l’épouser… et si un homme et une femme qui sont mariés mettent au monde un enfant illégitime, (femme infidèle, ou l’homme a fait un enfant hors mariage, c’est moi qui souligne) celui-ci n’entrera pas dans l’assemblée de l’Eternel, jusqu’à la quatrième génération. Et quarante ans représentent une génération ; il faudra quatre cents ans pour que ce péché soit sorti d’Israël. », [Pourquoi ne sommes-nous pas une dénomination ? p. 50 : §220 ; § 74].

Dieu ne parle pas ici d’une union qui n’aurait pas été bénie dans une église, mais bien d’une union illicite : enfants de la femme avec un autre homme qui n’est pas son mari, car c’est ce que la femme Eve a fait, et elle devint la première femme adultère du monde, la mère de tous les vivants, (Gen. 3 : 20). Elle enfanta Caïn, le fils du serpent ancien, et Abel, le fis d’Adam. Caïn n’entrera pas au ciel ; il est un batard.

« Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre ». Et c’est pourquoi « le sexe fut donné. C’était sa raison d’être », [W. M. Branham, La Parole Parlée est la Semence Originelle, p. 28].

« L’Eternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui…

[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

 

Share this on:

Jan 18

LA BENEDICTION DE MARIAGE, EST-ELLE BIBLIQUE ? OU LA DESTRUCTION DU TROISIEME PILIER Partie 1

I.0. Introduction

« La Parole Parlée est la Semence Originelle… Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre ; …Il créa l’homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d’homme lorsqu’ils furent créés… », (Gen. 1 : 28 ; 5 : 2).«Quiconque croit en lui ne sera point confus. Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent », (Rom. 10 : 11-12).

Une expérience douloureuse : Genèse

Il y a dans la vie de tout homme, de tout véritable serviteur de Dieu des évènementset descirconstances qui surgissent, qui paraissent être paradoxales, et que la petite intelligence humaine ne peut saisir. Mais, comme le dit l’écriture, « Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein », (Rom. 8 :  28). Cet amour nous aide donc à tout jeter derrière nous, et à garder les regards sur celui qui est le chef et le consommateur de la foi que nous professons, Jésus.

Dieu dit à l’homme et à sa femme : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre ». Dieu est égal à sa parole parlée ; ce qu’il a dit il l’a dit ; et ce qu’il n’a pas dit n’existe pas. C’est pourquoi frère Branham a prêché la prédication ‘‘La Parole Parlée est la Semence Originelle’’, [La Parole Parlée est la semence originelle, p. 5]. Ainsi ce que Dieu n’a pas dit vient de l’homme, et c’est une source certaine de désordre.

Un frère prédicateur a épousé ma fille dernièrement. Il a remis dot, cadeaux et tout ce qui lui a été demandé, selon la coutume. C’était au mois d’août 2017. La fille était désormais sa femme, par le fait qu’il n’était plus redevable à la famille. La seule condition que je lui avais donnée a été que le mariage fût d’abordenregistré au service d’Etat Civil. Ce qu’il accepta volontiers. Et Il ajouta que son souhait était, considérant qu’il venait de commencer le travail en avril 2017, et qu’il n’avait pas assez de moyens, qu’après la commune, ils se dirigeassent directement à leur domicile ; autrement dit, sans ce qu’on appelle réception du mariage avec beaucoup d’invités.

Cette proposition fut la cause de malentendu et de ‘‘discorde’’entre le serviteur de Dieu, la famille et l’église. Moi non plus je n’en étais pas d’accord. Ma position a été dictée par le fait que la jeune fille a grandi dans ce quartier ; qu’elle était connue de beaucoup de filles, et de mamans. La conduire directement chez son mari après l’enregistrement de l’union devant l’Officier de l’Etat Civil, ce serait une déception pour elle, et cela risquerait de l’accompagner toute sa vie. Et moi j’argumentais qu’il n’était pas de bon aloi qu’une fille de pasteur puisse aller chez son mari sans une réception, si sobre fût-elle, question de formalité.

Le frère avait semblé être d’accord avec la proposition. Mais ailleurs, j’apprenais qu’il n’était pas très chaud avec cette pensée ; et qu’il avançait ses raisons : il travaille, il rentre tard à la maison ; il n’a personne pour lui préparer la nourriture pendant la pause ou le soir ; il dit que c’était la raison pour laquelle il a fait tous ces sacrifices et contracté des dettes, pour recevoir sa femme sans délai. Et moi je le comprenais ; car quelqu’un qui a déjà doté, pourquoi ne devrait-il pas vivre avec sa femme ? C’était devenu un véritable casse-tête. Le mois de septembre passa.

Un jour, parlant avec mon épouse je lui ai dit qu’il était possible d’avancer alors la date du mariage au 13 décembre au lieu du 23 décembre arrêtée initialement.

La tendance était donc à avancer la date du ‘‘mariage’’, lorsqu’un jour nous apprîmes,début octobre, que la femme était grosse ! Cela a affecté beaucoup la famille et l’église.

La cause de discorde

Fallait-il bénir ou non,dans ces conditions,cette union devant l’église ? Un casse-tête… …[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

 

Share this on:

Dec 29

VOEUX DE NOUVEL AN 2018

Share this on:

Dec 14

MAIS NOUS FAISONS DES COMPROMIS

Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs, auxquels il faut fermer la bouche… enseignant pour un gain honteux ce qu’on ne doit pas enseigner. » (Tite 1 :10-11)

En Novembre 2016, j’ai accueilli dans ma maison un prédicateur venant de Lubumbashi en RDC. A Bukavu où j’habite, cet homme de Dieu à prêché dans plusieurs assemblées locales qui n’ont pas une même fondation doctrinale car ayant ceux qui croient dans la seconde venue de Jésus et ceux n’y croyant pas pour ne citer que cela.

Cela m’a suscité à lui poser une question sur comment il peut prêcher dans différentes assemblées avec des doctrines différentes. Sa réponse était « sachant la doctrine d’une assemblée, on prêche sur autre chose en ne touchant pas sur la doctrine ». Cette réponse ne m’avait pas satisfait et je suis resté en me posant des questions sur cette façon de faire.

Presque une année plus tard, au travail je parlais avec un prédicateur d’une assemblée de Bukavu et je ne sais plus comment nous sommes encore arrivé sur le même sujet, en lui posant la question il m’a répondu de la sorte « au nom de l’amour fraternel, nous sommes appelés à nous aimer bien malgré nos différences », le prédicateur a ajouté encore « je ne peux pas entrer dans une église d’autrui et prêcher différemment de sa doctrine et ses convictions et d’ailleurs dans la bible nous avons beaucoup de choses à prêcher et non seulement les points doctrinaux» sur le champs je l’ai interrompu et je lui ai demandé « les assemblées et les brebis sont pour les pasteurs ou pour Dieu ? » A cette dernière question il  a eu des hésitations de me répondre afin il me dira « beaucoup d’assemblées sont devenues des maisons des gens », sur quoi je lui ai dit « alors le Saint Esprit est en dehors des assemblées ! Et les pasteurs conduisent les églises à leurs guises et les prédicateurs prêchent selon la volonté de l’homme et non pas celle du Saint-Esprit ».

La bible nous enseigne que seule la parole de Dieu est ce qui divise et partage les gens.

Cela vient-il vraiment de Dieu les assemblées et prédicateurs qui prêchent dans toutes les assemblées en choisissant quoi dire et c’est qu’il ne faut pas dire selon la doctrine de chaque pasteur (assemblée) ? Car en le faisant, où est la conduite du Saint-Esprit dans ces prédicateurs ?

Je ne crois pas à la révélation des 7 tonnerres, comment et pourquoi prêcher dans une assemblée qui croit en ceci, mais en m’abstenant de toucher sur ce point ? Comme nous l’avons souligné encore qui conduit le culte ? Où est la place du Saint-Esprit quand un prédicateur veut plaire à un homme ?…[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

Share this on:

Older posts «

Protected with SiteGuarding.com Antivirus