Jun 03

AVANT LES TEMPS ETERNELS ? Louis Segond/Scofield

« Je suis l’Eternel, c’est là mon nom ; et je ne donnerai pas ma gloire à un autre, ni mon honneur aux idoles », (Es. 42 : 8).

L’écriture dit que « tout homme est menteur, et Dieu seul est vrai », (Rom. 3 : 4). Et Dieu a fait les choses de telle manière qu’il en soit ainsi. A la tour de Babel, l’Eternel confondit les hommes qui passèrent d’une seule et même langue à plusieurs langues. Et cela augmenta encore plus l’ignorance de l’homme sur les choses de Dieu.

Dieu seul est parfait et seul sage dans tout ce qu’il fit, et dans tout ce qu’il fait aujourd’hui.  Il ne peut y apporter ni correction ni amélioration. C’est pourquoi il est Dieu. Et sa parole est aussi parfaite que lui-même est parfait.

L’homme s’imaginait qu’il était aussi intelligent que Dieu son créateur, lorsqu’il pensa construire une tour qui lui permettrait d’aller voir Dieu au ciel. Les hommes ont confiance dans leur intelligence et dans leurs biens. Et l’écriture dit : « Eux dont les noms sont honorés sur la terre. Mais l’homme qui est en honneur n’a point de duré. Il est semblable aux bêtes que l’on égorge », (Ps. 49 : 7-12). Ils sont comparés aux bêtes que l’on égorge. Et la parole de Dieu conclut : « Telle est leur voie, leur folie, et ceux qui les suivent se plaisent à leurs discours », (Id. v. 12-14). Ceux qui suivent les hommes fous, au lieu de suivre Dieu. L’homme a toujours compté sur son intelligence, même pour tout ce qui concerne l’existence de Dieu. Et ils sont fiers de dire que l’homme vient de l’animal dans l’évolution ! Or un seul homme est venu d’un animal ; c’est Caïn, le fils du serpent ancien. Quelle fut son attitude devant Dieu ? « Suis-je gardien de mon frère ? », répondit-il à Dieu, avec désinvolture, (Gen. 4 : 9).

Et cela se voit même dans les traductions de la Bible.

Deux choses sont à relever dans la traduction de 2Timothée 1 : 9

1. « … la grâce donnée avant les temps éternels ».

Y’a-t-il une période de temps avant l’Eternité ?

Dieu se cache toujours aux yeux de l’homme, mais se révèle de plusieurs manières aux siens, ceux qu’il a connus d’avance, comme dit l’écriture, Romains 8 : 29…..

     2. Destruction de la mort : 2Timothée 1 : 10/Louis Segond/Scofield

« … notre Sauveur Jésus-Christ, qui a détruit la mort, et a mis en évidence la vie et l’immortalité par l’Evangile ».

Jésus a-t-il détruit la mort à sa première venue ?

Dans la même traduction de Louis Second il est parlé de ‘‘la destruction de la mort’’ par Jésus à sa première venue sur la terre. Nous allons l’examiner sur base des écritures et sous la conduite du Saint-Esprit.

Car il nous avait promis que lorsqu’il viendrait, le Saint-Esprit, il nous enseignerait toutes choses et nous conduirait dans toute la vérité, dans toute la parole, (Jean 17 : 17).

Comment Jésus aurait-il pu détruire la mort et, en même temps, laisser ses serviteurs et apôtres, et tous ses enfants, mourir depuis qu’il est rentré au ciel jusqu’aujourd’hui ? Non. Il serait un grand imposteur de tous les temps….…[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

Share this on:

Apr 23

DE QUEL ESPRIT ETES-VOUS ANIMES ?

« Vous ne savez de quel esprit vous êtes animés », (Luc 9 : 55).

Le monde est géré par deux esprits : l’esprit de la vérité, le Saint-Esprit, et l’esprit d’erreur, celui de Satan, (1Jean 4 : 5-6). Celui-ci s’empare de tous ceux qui contredisent la parole de Dieu et qui finissent par enseigner des doctrines fausses.

Avant de rentrer au ciel le Seigneur nous a laissé une promesse salutaire, sans laquelle nous ne serions différents des fils de l’autre-là. Il a dit : « Cependant je vous dis la vérité : il vous est avantageux que je m’en aille, car si je ne m’en vais pas le consolateur ne viendra pas vers vous ; mais si je m’en vais, je vous l’enverrai. Et quand il sera venu, il convaincra le monde en ce qui concerne le péché, la justice et le jugement : en ce qui concerne le péché, parce qu’ils ne croient pas en moi ; la justice, parce que je vais au Père et que vous ne me verrez plus ; le jugement, parce que le prince de ce monde est jugé », (Jn. 16 :  8-11). Le péché, ce n’est ne pas croire la parole de Dieu, ne pas croire en Jésus-Christ dans tout ce qu’il est. Il leur a dit également : « C’est pourquoi je vous ai dit que vous mourrez dans vos péchés ; car si vous ne croyez pas ce que je suis vous mourrez dans vos péchés », (Jn. 8 : 24).

Car cela n’est pas donné aux docteurs en tuologie/théologie, Dieu n’a jamais parlé aux théologiens, de mémoire d’homme. Raison pour laquelle notre ami Ewald Frank ne connait ni la Bible, ni ne comprend le message. Nous allons parler comme des hommes, philosophiquement ; nous aussi nous avons étudié la philosophie sur le banc de l’école.

Aucun théologien ne connait ni la Bible ni le message. Or E. Frank est un théologien. Donc, E. Frank ne connait ni la Bible, ni le message. Un simple bon sens ; une simple logique, rationnelle.

Certains soi-disant docteurs en théologies ont perdu le bon sens. Ils prétendent que Jésus est ‘‘le Fils éternel de Dieu’’ ! Ils sont malades, ceux qui le disent. Comment un ‘‘Fils’’ peut-il être éternel, alors qu’il vient de son Père ? L’écriture dit : ‘‘Je t’ai engendré aujourd’hui’’ ?, (Act. 13 :33).

Tous, oui. Oui, tous les fils de Dieu sont enseignés de Dieu. Pas de théologiens. ‘’Lorsqu’il viendra, l’Esprit de vérité, il vous enseignera toutes choses…[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

Share this on:

Mar 15

LE RECABITEISME OU LA DESOBEISSANCE A L’ETERNEL?

« Nous obéissons à tout ce que nous a prescrit Jonadab, fils de Récab, notre père : nous ne buvons pas de vin pendant toute notre vie, nous, nos femmes, nos fils et nos filles ; … », (Jérémie 35 : 8).

Dieu est-il un aventurier, un être sans scrupules ; ou un être qui cherche et qui aime des évènements à risques, pour une chose qui n’est pas à sa gloire?  Pourtant il dit : « Car mes pensées ne sont pas vos pensées, et vos voies ne sont pas mes voies », (Es. 55 : 8). Ce qu’il pense, ce n’est pas ce que nous pensons.

Ce qu’il comprend, nous, nous ne le comprenons pas. Car il est infini et il habite au ciel, et nous habitons sur la terre ; on l’appelle le Très-haut. Ainsi ses pensées sont-elles aussi éloignées des nôtres que l’Ouest l’est de l’Est. C’est pourquoi, pour nous faire connaitre sa pensée, il nous la donne par révélation. Ses voies sont incompréhensibles, et ses jugements insondables.

Le prophète Samuel chez Isaï

Lorsque l’Eternel envoie le prophète Samuel oindre un des fils d’Isaï comme roi d’Israël, personne d’autre, même pas le prophète Samuel, ne savait qui il avait choisi parmi les fils d’Isaï, ni quelle était son intention. Car un prophète ne parle pas de lui-même ; il est la bouche de Dieu, il ne parle que lorsque Dieu lui donne à dire. Sinon, s’il parle en dehors de la parole de Dieu, il sera appelé ‘‘faux prophète’’. C’est ce qu’il dit ici : « peut-être tu diras dans ton cœur : Comment connaitrons-nous la parole que l’Eternel n’aura pas dite ? Quand ce que dira le prophète n’aura pas lieu et n’arrivera pas, ce sera une parole que l’Eternel n’aura pas dite », (Deut. 18 : 21-22). Ou encore, un prophète peut parler de son propre cœur, mais l’Eternel le corrigera : «il dit à Nathan, le prophète : vois, donc ! J’habite dans une maison de cèdre, et l’arche de Dieu habite au milieu d’une tente. Nathan répondit au roi : Va, fais tout ce que tu as dans le cœur, car l’Eternel est avec toi », (2Sam. 7 : 3).

La nuit suivante, la parole de l’Eternel fut adressée à Nathan : « Va dire à mon serviteur David : Ainsi parle l’Eternel : Est-ce toi qui me bâtiras une maison pour que j’en fasse ma demeure ? Mais je n’ai pas habité dans une maison depuis le jour où j’ai fait monter les enfants d’Israël hors d’Egypte jusqu’à ce jour ; j’ai voyagé sous une tente et dans un tabernacle… Ai-je dit : Pourquoi ne me bâtissez-vous pas une maison de cèdre ? … Et l’Eternel t’annonce qu’il te créera une maison… j’élèverai ta postérité après toi, celui qui sera sorti de tes entrailles… Ce sera lui qui bâtira une maison à mon nom, … », (2Sa.7 : 2-6, 11, 12, 13 ».

L’Eternel intervint rapidement pour corriger le prophète, et annoncer au roi le dessein futur de Dieu… Mais Nathan ne fut pas taxé de faux prophète pour avoir donné au roi sa propre pensée, pensée contraire à la pensée de Dieu. Le roi David était aussi compté parmi les prophètes. Un jour, voulant déplacer l’arche de l’Eternel, il se passa de la recommandation de l’Eternel sur le transport de l’arche, recommandation selon laquelle l’arche de l’Eternel devait être transportée sur les épaules des Lévites, (Nbr. 3 : 31) ; il la fit transporter sur un char neuf tiré par des vaches. C’était sa pensée. Uzza toucha l’arche qui risquait de tomber, et la colère de Dieu s’exprima immédiatement contre lui, et un innocent, Uzza, mourut, (2Sam. 6 : 3, 6, 7). La pensée de Dieu était que l’arche fût transportée par les lévites. Mais David ne fut pas non plus accusé d’être un faux prophète parce qu’il fit transporter l’arche de l’Eternel sur un char. II était même ‘‘l’homme selon mon cœur’’, a dit l’Eternel.

[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

Share this on:

Feb 21

LA BENEDICTION DE MARIAGE, EST-ELLE BIBLIQUE ? OU LA DESTRUCTION DU TROISIEME PILIER Partie 2

  1. Bénédiction de mariage, dans la Bible
  • La première bénédiction nuptiale d’un couple : Genèse 1 : 28

Au commencement, Dieu qui créa le premier couple et il prit aussi soin de le bénir, et il fut béni ; et nous sommes aussi bénis. Même sur ceux qui ne sont pas enfants de Dieu cette bénédiction subsiste. Pourquoi est-ce ainsi ? Parce que c’est la parole parlée originelle de Dieu ; elle demeure jusqu’à la fin du monde. Il dit : « Ainsi en est-il de ma parole, qui sort de ma bouche : Elle ne retourne point en moi sans effet, sans avoir exécuté ma volonté et accompli mes desseins », (Es. 55 : 11).  Et c’est pour cette raison qu’il a été dit : « L’Eternel a tout fait pour un but, … », (Prov. 16 : 4).

Le dessein de Dieu, que les couples remplissent la terre. Ce n’était pas seulement pour le premier couple ; Dieu a dit ‘‘soyez féconds, multipliez, remplissez la terre’’. Tous les couples à venir sur la terre ont été déjà bénis.

Les prostituées enfantent sans qu’elles soient passées par une église. Mais c’est parce que la parole de Dieu prononcée au commencement demeure dans les hommes et dans les femmes. C’est pourquoi il existe des enfants issus d’unions illicites. Amen.

« Celui qui est issu d’une union illicite n’entrera pas dans l’assemblée de l’Eternel ; même sa dixième génération n’entrera point dans l’assemblée de l’Eternel », (Deut. 23 : 2).

Frère Branham explique : « Maintenant, nous nous reportons à la Genèse pour voir pourquoi un enfant illégitime ne pouvait pas entrer dans l’assemblée de l’Eternel …, Donc, quatre cents ans avant que ce péché soit effacé. Nous allons aussi voir que l’iniquité des parents retombe sur les enfants et sur les enfants de ceux-ci, … Si une femme est surprise dans un champ, c’est-à-dire, hors de la protection des hommes, et qu’un homme lui fasse violence, cet homme devra l’épouser… et si un homme et une femme qui sont mariés mettent au monde un enfant illégitime, (femme infidèle, ou l’homme a fait un enfant hors mariage, c’est moi qui souligne) celui-ci n’entrera pas dans l’assemblée de l’Eternel, jusqu’à la quatrième génération. Et quarante ans représentent une génération ; il faudra quatre cents ans pour que ce péché soit sorti d’Israël. », [Pourquoi ne sommes-nous pas une dénomination ? p. 50 : §220 ; § 74].

Dieu ne parle pas ici d’une union qui n’aurait pas été bénie dans une église, mais bien d’une union illicite : enfants de la femme avec un autre homme qui n’est pas son mari, car c’est ce que la femme Eve a fait, et elle devint la première femme adultère du monde, la mère de tous les vivants, (Gen. 3 : 20). Elle enfanta Caïn, le fils du serpent ancien, et Abel, le fis d’Adam. Caïn n’entrera pas au ciel ; il est un batard.

« Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre ». Et c’est pourquoi « le sexe fut donné. C’était sa raison d’être », [W. M. Branham, La Parole Parlée est la Semence Originelle, p. 28].

« L’Eternel Dieu dit : Il n’est pas bon que l’homme soit seul ; je lui ferai une aide semblable à lui…

[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

 

Share this on:

Jan 18

LA BENEDICTION DE MARIAGE, EST-ELLE BIBLIQUE ? OU LA DESTRUCTION DU TROISIEME PILIER Partie 1

I.0. Introduction

« La Parole Parlée est la Semence Originelle… Dieu les bénit, et Dieu leur dit : Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre ; …Il créa l’homme et la femme, il les bénit, et il les appela du nom d’homme lorsqu’ils furent créés… », (Gen. 1 : 28 ; 5 : 2).«Quiconque croit en lui ne sera point confus. Il n’y a aucune différence, en effet, entre le Juif et le Grec, puisqu’ils ont tous un même Seigneur, qui est riche pour tous ceux qui l’invoquent », (Rom. 10 : 11-12).

Une expérience douloureuse : Genèse

Il y a dans la vie de tout homme, de tout véritable serviteur de Dieu des évènementset descirconstances qui surgissent, qui paraissent être paradoxales, et que la petite intelligence humaine ne peut saisir. Mais, comme le dit l’écriture, « Toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein », (Rom. 8 :  28). Cet amour nous aide donc à tout jeter derrière nous, et à garder les regards sur celui qui est le chef et le consommateur de la foi que nous professons, Jésus.

Dieu dit à l’homme et à sa femme : « Soyez féconds, multipliez, remplissez la terre ». Dieu est égal à sa parole parlée ; ce qu’il a dit il l’a dit ; et ce qu’il n’a pas dit n’existe pas. C’est pourquoi frère Branham a prêché la prédication ‘‘La Parole Parlée est la Semence Originelle’’, [La Parole Parlée est la semence originelle, p. 5]. Ainsi ce que Dieu n’a pas dit vient de l’homme, et c’est une source certaine de désordre.

Un frère prédicateur a épousé ma fille dernièrement. Il a remis dot, cadeaux et tout ce qui lui a été demandé, selon la coutume. C’était au mois d’août 2017. La fille était désormais sa femme, par le fait qu’il n’était plus redevable à la famille. La seule condition que je lui avais donnée a été que le mariage fût d’abordenregistré au service d’Etat Civil. Ce qu’il accepta volontiers. Et Il ajouta que son souhait était, considérant qu’il venait de commencer le travail en avril 2017, et qu’il n’avait pas assez de moyens, qu’après la commune, ils se dirigeassent directement à leur domicile ; autrement dit, sans ce qu’on appelle réception du mariage avec beaucoup d’invités.

Cette proposition fut la cause de malentendu et de ‘‘discorde’’entre le serviteur de Dieu, la famille et l’église. Moi non plus je n’en étais pas d’accord. Ma position a été dictée par le fait que la jeune fille a grandi dans ce quartier ; qu’elle était connue de beaucoup de filles, et de mamans. La conduire directement chez son mari après l’enregistrement de l’union devant l’Officier de l’Etat Civil, ce serait une déception pour elle, et cela risquerait de l’accompagner toute sa vie. Et moi j’argumentais qu’il n’était pas de bon aloi qu’une fille de pasteur puisse aller chez son mari sans une réception, si sobre fût-elle, question de formalité.

Le frère avait semblé être d’accord avec la proposition. Mais ailleurs, j’apprenais qu’il n’était pas très chaud avec cette pensée ; et qu’il avançait ses raisons : il travaille, il rentre tard à la maison ; il n’a personne pour lui préparer la nourriture pendant la pause ou le soir ; il dit que c’était la raison pour laquelle il a fait tous ces sacrifices et contracté des dettes, pour recevoir sa femme sans délai. Et moi je le comprenais ; car quelqu’un qui a déjà doté, pourquoi ne devrait-il pas vivre avec sa femme ? C’était devenu un véritable casse-tête. Le mois de septembre passa.

Un jour, parlant avec mon épouse je lui ai dit qu’il était possible d’avancer alors la date du mariage au 13 décembre au lieu du 23 décembre arrêtée initialement.

La tendance était donc à avancer la date du ‘‘mariage’’, lorsqu’un jour nous apprîmes,début octobre, que la femme était grosse ! Cela a affecté beaucoup la famille et l’église.

La cause de discorde

Fallait-il bénir ou non,dans ces conditions,cette union devant l’église ? Un casse-tête… …[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

 

Share this on:

Dec 29

VOEUX DE NOUVEL AN 2018

Share this on:

Dec 14

MAIS NOUS FAISONS DES COMPROMIS

Il y a, en effet, surtout parmi les circoncis, beaucoup de gens rebelles, de vains discoureurs et de séducteurs, auxquels il faut fermer la bouche… enseignant pour un gain honteux ce qu’on ne doit pas enseigner. » (Tite 1 :10-11)

En Novembre 2016, j’ai accueilli dans ma maison un prédicateur venant de Lubumbashi en RDC. A Bukavu où j’habite, cet homme de Dieu à prêché dans plusieurs assemblées locales qui n’ont pas une même fondation doctrinale car ayant ceux qui croient dans la seconde venue de Jésus et ceux n’y croyant pas pour ne citer que cela.

Cela m’a suscité à lui poser une question sur comment il peut prêcher dans différentes assemblées avec des doctrines différentes. Sa réponse était « sachant la doctrine d’une assemblée, on prêche sur autre chose en ne touchant pas sur la doctrine ». Cette réponse ne m’avait pas satisfait et je suis resté en me posant des questions sur cette façon de faire.

Presque une année plus tard, au travail je parlais avec un prédicateur d’une assemblée de Bukavu et je ne sais plus comment nous sommes encore arrivé sur le même sujet, en lui posant la question il m’a répondu de la sorte « au nom de l’amour fraternel, nous sommes appelés à nous aimer bien malgré nos différences », le prédicateur a ajouté encore « je ne peux pas entrer dans une église d’autrui et prêcher différemment de sa doctrine et ses convictions et d’ailleurs dans la bible nous avons beaucoup de choses à prêcher et non seulement les points doctrinaux» sur le champs je l’ai interrompu et je lui ai demandé « les assemblées et les brebis sont pour les pasteurs ou pour Dieu ? » A cette dernière question il  a eu des hésitations de me répondre afin il me dira « beaucoup d’assemblées sont devenues des maisons des gens », sur quoi je lui ai dit « alors le Saint Esprit est en dehors des assemblées ! Et les pasteurs conduisent les églises à leurs guises et les prédicateurs prêchent selon la volonté de l’homme et non pas celle du Saint-Esprit ».

La bible nous enseigne que seule la parole de Dieu est ce qui divise et partage les gens.

Cela vient-il vraiment de Dieu les assemblées et prédicateurs qui prêchent dans toutes les assemblées en choisissant quoi dire et c’est qu’il ne faut pas dire selon la doctrine de chaque pasteur (assemblée) ? Car en le faisant, où est la conduite du Saint-Esprit dans ces prédicateurs ?

Je ne crois pas à la révélation des 7 tonnerres, comment et pourquoi prêcher dans une assemblée qui croit en ceci, mais en m’abstenant de toucher sur ce point ? Comme nous l’avons souligné encore qui conduit le culte ? Où est la place du Saint-Esprit quand un prédicateur veut plaire à un homme ?…[…LIRE PLUS]…..

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

Share this on:

Nov 16

POURQUOI BAPTISER UN CROYANT AU NOM DE JESUS-CHRIST ? Troisième Partie

POURQUOI, ENFIN, BAPTISER UN CROYANT AU NOM DE JESUS-CHRIST ?

Ceci introduit la troisième et dernière partie de cette longue série sur le baptême d’un croyant selon la recommandation de la Bible, la Parole Immuable et Eternelle de Dieu.

III.1. L’origine de la trinité

Je me suis toujours demandé d’où vient cette croyance de ‘‘trois personnes en Dieu’’. Mais avec ces travaux sur la  Divinité à Bandundu, je crois avoir une lueur de réponse un peu plus claire.

Bien que les peuples aient vécu dans une autarcie à outrance, un fait est vrai, chaque peuple avait la notion de l’existence d’un Etre Suprême qui aurait créé toute chose. L’Afrique ne pouvait faire exception. L’écriture dit : «Il a fait que tous les hommes, sortis d’un seul sang, habitassent sur toute la surface de la terre, … », (Act. 17 : 26). C’est pourquoi le sang d’un Noir peut être transfusé dans un Blanc, celui d’un Blanc dans un Jaune, etc. Deuxième chose, l’écriture nous instruit que tous les hommes partirent de l’orient : «Toute la terre avait une seule langue et les mêmes mots. Comme ils étaient partis de l’orient, ils trouvèrent une plaine au pays de Schinear, et ils s’y établirent », (Gen. 11 : 1-2). Tous s’établirent là. C’est la toute première agglomération humaine depuis la fin du déluge (Gen. 8 : 13). Et dans leur migration, ils avaient dans leur cœur la croyance en un seul Etre Suprême, créateur de toute chose, et dont la demeure était au ciel.

Au Kasaï, au centre de la RD Congo, on croyait en un Grand Dieu, éternel, et on avait des centaines, si pas des milliers, d’autres petits dieux. Dans notre langue on l’appelait ‘‘Mvidi Mukulu’’, le Grand Dieu (Mukulu = comme dans Daniel 7 : 9, l’ancien des jours, ou le vieux à adorer ; que l’on appelle aussi ‘‘Maweja Nangila, Diba Katangidi tshishiki, wa mutangila dia mosha nsese’’. Il est identifié au soleil. Il est le soleil que l’on ne peut regarder, et quiconque le fixe sera brûlé par ses rayons. L’écriture ne parle-t-elle pas de ‘‘le bienheureux et seul souverain, le roi de des rois, et le Seigneur des seigneurs, qui seul possède l’immortalité, qui habite une lumière inaccessible, que nul homme n’a vu ni ne peut voir, … » ?, (1Tim. 6 : 15-16)…. .[…LIRE PLUS]…..

Cliquez ICI pour continuer la lecture de l’article,

ou télécharger gratuitement la version pdf en Cliquant sur le bouton suivant:

telecharger_pdf

Share this on:

Oct 29

OU SE TROUVE LE LIVRE D’APOCALYPSE 5 : 1 ?

«Alors j’ai dit : voici, je viens (Dans le rouleau du livre il est question de moi)…, (Hébreux 10 : 7).

Il y a souvent, dans la vie de l’homme, des choses dures à avaler. Et il y en a encore davantage dans la parole de Dieu lorsqu’il s’agit du salut de notre âme. Le Seigneur Jésus, parlant à ses détracteurs pharisiens, leur dit : «Vous sondez les écritures, parce que vous pensez avoir en elles la vie éternelle : ce sont elles qui rendent témoignage de moi », (Jn. 5 : 39). Autrement dit, c’est la parole de Dieu qui, si vous la lisez   dans l’intention de connaitre la vérité, si vous la lisez sous la conduite du Saint-Esprit, vous dira ‘‘Qui’’ je suis ; ‘‘D’où’’ je viens ; ‘‘Pourquoi’’ je viens, etc. Mais puisque beaucoup d’entre nous nous lisons les écrits des prophètes avec le sentiment que nous connaissons déjà tout ce qui  y est écrit, que nous n’avons besoin de rien, alors, nous en sortons tels que nous y étions entrés, c’est-à-dire, tête vide et cœur endurci.

C’est le drame des docteurs tuologiens, ou, plutôt, théologiens et de tous ces intellectuels. Car si l’Eternel Dieu a dit que ce sont des choses cachées aux uns et révélées aux autres, ce que ferait un homme sage, ce serait d’aller à genoux et implorer la miséricorde de Dieu, afin qu’il  lui ouvre les yeux spirituels et enlève du cœur le voile, « parce que c’est  en Christ qu’il disparait », (2Cor. 3 : 14). Car, est-il écrit, ‘‘qui pourra redresser ce qu’il a courbé ?’’, (Ecc. 7 : 13).

La parole de Dieu nous dit que les disciples ne comprenaient pas des choses que Jésus disait : «Mais les disciples ne comprenaient pas  cette parabole, … car ils n’avaient pas compris le mystère des pains, parce que leur cœur était endurci … Mais aucun de ceux qui étaient à table ne comprit pourquoi il lui disait cela ; car quelques-uns pensaient que…», (Mc. 9 : 32 ; 6 : 52 ; Jn.1 3 : 28-29). Mais lorsque, après sa résurrection, il les rencontra, ‘‘il leur ouvrit l’esprit afin qu’ils comprissent les écritures’’, (Luc 24 : 45). Tout ce qui a été écrit l’a été pour nous instruire. Et souvent nous commettons tous cette erreur  des apôtres : «… quelques-uns pensaient que…». Nous ne sommes pas censés ‘‘penser’’ sur la parole de Dieu ; mais nous devons d’abord en recevoir la révélation de la part de Dieu qui l’a écrite, et puis la croire.  Non pas ‘‘penser’’. Mais comme il est dit dans le monde, ‘‘Errare  humanum est’’. L’erreur est humaine. Et grâces soient rendues à Dieu notre Père par Jésus-Christ son Fils notre Seigneur, de ce que nous avons encore la grâce de reconnaitre notre erreur, et de nous en défaire. Le prophète dit qu’il aime un homme qui se mettrait debout et dirait : ‘‘J’ai tort ; pardonnez-moi’’….[…LIRE PLUS]…..

Cliquez ICI pour continuer la lecture de l’article,

telecharger_pdf

Share this on:

Oct 09

POURQUOI BAPTISER UN CROYANT AU NOM DE JESUS-CHRIST ? Deuxième Partie

La persécution

Malgré la dureté de cette persécution sanglante contre les saints de Dieu dans cet âge de Pergame, la vraie vigne, le blé, les petits troupeaux, ils n’avaient renié ni le nom de Jésus-Christ, ni la foi de Jésus. Même la mort ne les a pas séparés de l’amour de Dieu en Christ. Frère Antipas, l’un du petit troupeau resté fidèle au nom et à la foi de Jésus-Christ, a gardé le nom de Jésus, il le témoignait partout où il passait, alors que la majorité des croyants s’en étaient rétractés. Il a même accepté la mort pour n’avoir pas renié le nom glorieux de notre sauveur, Jésus de Nazareth, et sa foi. Qu’avait-il fait ? Deux témoignages des hommes fidèles à Dieu : Job et Antipas. (Job 1 : 8) : intègre, droit, craignant Dieu et se détourne du mal (Job 1 : 8) ; Antipas : mon témoin fidèle (Ap. 2 : 13). Puisse-je, moi aussi, être l’un d’eux, mon Seigneur !

Pourquoi une persécution si haineuse ?

«On m’a haï sans cause », (Jn. 15 : 25)

Le Seigneur l’a dit : « … qui a été mis à mort, là chez vous, où Satan a sa demeure ». Où c’est ? A Rome, la prostituée aux mains ensanglantées, (Ap. 17 : 6).  Satan ne pouvait supporter que les gens qui étaient fidèles à Jésus-Christ et qui professaient sa foi et son nom purent circuler librement dans Rome. C’était comme un défi, une provocation de la part des chrétiens. Nous rappelons que le trône de Satan avait été installé initialement à Babylone. Avec l’attaque des Perses et Mèdes, le roi-prêtre, Attalos III, (138-133), s’enfuit en Grèce, précisément à Pergame. Plusieurs années plus tard, il légua Pergame à Rome. Pour quelle raison ? Dieu seul le sait. Mais ni un hasard ni une coïncidence. Non. Le Seigneur accomplissait son dessein arrêté dès avant la fondation du monde sur Rome. Amen. Une persécution semblable attend de petits troupeaux restés fidèles à Jésus-Christ à travers le message prêché par son serviteur fidèle, W. M. Branham. Ceux qui seront restés  fidèles au message seront obligés d’arrêter de prêcher. Que cela vienne vite, Seigneur !

Le diable ne peut laisser tranquille l’Evangile de notre salut. S’il a haï sans cause la Parole faite chair, le Seigneur Dieu lui-même, le Fils de Dieu, allait-il tolérer Son Eglise ? Non. Le Seigneur n’a-t-il pas répondu ainsi aux filles de Jérusalem qui l’accompagnaient au calvaire : «Filles de Jérusalem, ne pleurez pas sur moi ; mais pleurez sur vous et sur vos enfants… Car s’il l’on fait ces choses au bois vert, qu’arrivera-t-il au bois sec ? », (Luc 23 : 28, 31). Il fallait que les écritures s’accomplirent, car il a été écrit : «Je frapperai le berger, et les brebis seront dispersées », (Mc. 14 : 27). Ce sont deux ennemis mortels, l’un contre l’autre….[…LIRE PLUS]…..

Cliquez ICI pour continuer la lecture de l’article,

telecharger_pdf

Share this on:

Older posts «

Protected with SiteGuarding.com Antivirus