«

»

Sep 21

POURQUOI BAPTISER UN CROYANT AU NOM DE JESUS-CHRIST ?

Première Partie

« Enfants, obéissez à vos parents, selon le Seigneur, car cela est juste. Honore ton père et ta mère (c’est le premier commandement avec promesse) afin que tu  sois heureux et que tu vives longtemps sur la terre… Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit », (Eph. 6 : 1-2 ; Matt. 28 : 19).

  1. Le baptême d’eau

figure parmi tant de sujets qui troublent plusieurs personnes, des églises, des assemblées issues du message de W. M. Branham et des éminents théologiens du monde du christianisme. Cela n’est pas étonnant pour quiconque est du nombre de « Ceux qu’il a connus d’avance », (Rom.8 : 29). C’est là tout le problème. La source de ce trouble a son origine dans l’entêtement, l’ignorance et l’aveuglement, parce que les gens ne veulent pas s’en tenir à ce qui est écrit, et ils ne comprennent pas ce qu’ils lisent. Le baptême d’eau est l’une des trois ordonnances que nous a recommandées le Seigneur Jésus-Christ avant son ascension. Il y a donc le baptême d’eau (Mc. 16 : 16), le lavage de pieds (Jn. 13 : 12-15) et la sainte cène (Mtt.26 : 19-20).

Elles sont des choses extérieures, mais des choses physiques, certes, mais des symboles expressifs, pleins de vitalité, semblables à certaines ordonnances de l’Ancien Testament qui, malheureusement, elles aussi, finirent dans l’abus. Il en est de même de ces trois recommandations nous laissées par notre Seigneur. Mais par ignorance et l’aveuglement des conducteurs des églises et assemblées issues du message de Branham, elles sont pratiquées à loisir, sans se préoccuper de leur sens véritable. Nous allons donc nous focaliser sur le baptême d’eau, où certains baptisent la tête vers l’Est, les autres baptisent au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, d’autres baptisent trois fois, une fois pour le Père, une fois pour le Fils et une fois pour le Saint-Esprit. D’autres baptisent, aujourd’hui, au nom de Branham ; d’autres, enfin,  rebaptisent dans le nom de Yahschua ceux qui avaient été baptisés au nom de Jésus-Christ. Quel imbroglio, pour des choses qui sont censées concerner notre vie éternelle !

Le Seigneur de gloire a loué son Père pour avoir caché ces choses, notamment le mystère de la Divinité : « Je te loue, Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants. Oui Père, je te loue de ce que tu l’as voulu ainsi », (Mtt. 11 : 25-26). C’est sa volonté, car qui pourra redresser ce qu’il a courbé, (Ecc. 7 : 13).

Si la bonne volonté, si la sincérité et le désir de connaitre la vérité de Dieu était  suffisant pour être sauvé ; si la foi, seule, était nécessaire pour obtenir le salut,  beaucoup de gens honnêtes et sincères qui ont traduit la Bible dans plusieurs langues, voire  plusieurs dialectes, auraient été des maîtres dans l’enseignement des écritures saintes. Mais hélas ! Il est écrit qu’il ne s’agit pas de celui qui veut ni de celui qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde à qui il veut, (Rom. 9 : 16, 18). Et le Seigneur est clair sur ce point car il dit : «Je te loue Père, Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et de ce que tu les as révélées aux enfants ».[…LIRE PLUS],

Cliquez ICI pour continuer la lecture de l’article,telecharger_pdf

Share this on:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

quatorze + 5 =