info@branhammessage.info
Localisation, Nord Kivu, Goma, RD Congo
+243 998 699 791

Qui Sommes – Nous ?

Un Evangile éternel, pour un peuple éternel

PETIT TROUPEAU TABERNACLE

« Ne crains point, petit troupeau ; car votre Père a trouvé bon de vous donner le royaume », (Luc 12 : 32).

« Entrez par la porte étroite. Car large est la porte, spacieux est le chemin qui mènent à la perdition, et il y en a beaucoup qui entrent par là. Mais étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à la vie. Il y en a peu qui les trouvent », (Matth. 7 : 13-14).

« Voilà où je suis en désaccord avec ce groupe de frères, ici, qui se sont éloignés du chemin de la Lumière il n’y a pas longtemps. Ils ne pouvaient pas voir comment le phénomène  pourrait se produire s’ils ne formaient pas eux-mêmes un groupement, alors ils se sont rassemblés au Canada, et ils ont formé un groupement, avec l’intention de se nommer entre eux des apôtres et des prophètes, (cfr 1Rois 12 : 31)  et ainsi de suite. Et le résultat, ça été la chute ! Vous voyez ? Et ce sera toujours comme ça.  … Ils condamnent tellement  les autres choses, et tout, qu’ils vont complètement dans l’autre sens.

D’un côté ils sont très intellectuels, froids et indifférents, ils rejettent tout ce qu’il y a.

Et les autres se retrouvent de l’autre côté, de l’autre côté avec le groupe des extrémistes qui suivent leurs émotions et renient la Parole. Mais la vraie, la véritable Eglise reste en plein milieu du chemin. Là, si vous remarquez, on a la connaissance Biblique de ce que Dieu a dit (par Branham), on est assez spirituel pour être chaleureux dans son cœur, et c’est simplement le chemin …

Donc, d’un côté, on devient fanatique. De l’autre on devient froid et formaliste », [La révélation des sept sceaux, p. 37 : 227-231].

L’exemple que je vais donner ci-après, je le donne à titre d’exemple, non pas pour critiquer ou  pour mépriser les autres, mais pour montrer les conséquences de l’absence du Saint-Esprit chez frères prédicateurs. C’est tout ce que j’ai à ma disposition comme doctrine d’une assemblée. Si ce document pouvait être lu par un frère de cette assemblée, qu’il veuille comprendre que je donne cet exemple pour soutenir ce que je crois être la vérité. Que Dieu vous bénisse.

Dans le document intitulé « LA DOCTRINE DE GOMA TABERNACLE », il est écrit,  à  la page 10 :

LES TROIS ETAPES DANS LA MARCHE CHRETIENNE :

Nous croyons qu’un Chrétien doit réaliser ces trois étapes dans sa marche vers la perfection. De la nouvelle NAISSANCE au Baptême du SAINT  ESPRIT.

  1. Nouvelle naissance:

Nous croyons qu’un chrétien commence à comprendre la Parole de Dieu après sa naissance dans le Royaume de Dieu. Stature de l’homme parfait p. 21-22.

      2. La Sanctification: …

      3. Baptême du Saint-Esprit:

Nous croyons que la nouvelle naissance n’est pas le baptême du Saint-Esprit. Le Baptême du Saint-Esprit vient couronner la nouvelle naissance. Et l’évidence est la compréhension claire de la Parole de Dieu révélée en ces derniers jours.

Brochures : La demeure future  § 195 ; La Parole Parlée p. 56 § 16 ; …

LES SEPT TONNERRES D’APOCALYPSE 10 : 34.

Nous croyons que les 7 tonnerres d’Apoc. 10 : 3-4 ne sont pas révélés ;

  1. … que ce qu’ont dit les 7 tonnerres d’Apoc. 10 :3-4 n’est pas écrit dans la Bible ;
  2. … que les 7 tonnerres d’Apoc. 10 :3-4 sont différents des 7 sceaux;
  3. qu’il y a un rapport entre le 7ième sceau et les 7 tonnerres d’Apoc 10 : 3-4
  4. que les 7 tonnerres d’Apoc. 10 : 3-4 ont de rapport avec l’Epouse de Christ des nations et apporteront à cette dernière LA FOI DE L’ENLEVEMENT lors de la venue du Seigneur. Fin de citation.

J’ai longuement parlé et en détails de la Nouvelle Naissance et du Baptême du Saint-Esprit dans ma brochure intitulée « La Nouvelle Naissance selon la Bible et le Message de W. M. Branham ». Elle peut être téléchargée gratuitement sur notre site :

www.branhammessage.info

Nous signalons cependant que Fr. Branham dit que le Baptême du Saint-Esprit est le Saint-Esprit, [Questions et Réponses, brochure 9, § 53]. Veuillez-vous reporter sur le site, si vous êtes intéressé.

Il est très utile pour les enfants de Dieu, particulièrement les serviteurs de Dieu, de lire toute chose qui concerne la Parole de Dieu, le Message de notre temps ; tout ce qui est écrit partout. Pour battre l’ennemi, il faut d’abord le connaitre, dit-on. Même les mondains disent « Un homme qui lit en vaut deux ». Et Paul recommande à Timothée de lire, (1Tim. 4 : 13). L’Internet est là pour nous servir.

Nous allons plutôt parler des sept tonnerres d’Apoc. 10.

Les serviteurs disent dans leur doctrine que ce qu’ont dit les 7 tonnerres d’Apoc. 10 : 3-4 n’est pas écrit dans la Bible et que les 7 tonnerres ne sont pas révélés. Amen. Quelle fut alors la cause de notre séparation ? De ma sortie de cette assemblée ? A quel moment les serviteurs ont-ils corrigé cela, sans venir se repentir chez moi, ni même devant leur assemblée ?  Je le leur ai pardonné.

La question est celle-ci : Si ce qu’ont dit les 7 tonnerres n’est pas écrit dans la Bible, par conséquent ce n’est pas non plus révélé, donc c’est caché, comment savent-ils alors que les 7 tonnerres d’Apoc. 10 :

  • ont de rapport avec l’Epouse de Christ des nations;
  • Et qu’ils apporteront à cette dernière la FOI DE L’ENLEVEMENT ?

L’écriture nous dit : « Les choses cachées sont à l’Eternel, notre Dieu ; les choses révélées sont à nous et à nos enfants », (Deut. 29 : 29).            

« Mais, vous voyez, c’est un mystère caché. Personne ne le connait… Et ils n’allaient pas connaitre ce mystère des Sept Tonnerres non plus », [LA REVELATION DES SEPT SCEAUX,  p. 588 : 394].

Fr. Branham nous dit où se trouve la Foi de l’Enlèvement : « Je me souviens bien de ce jour de juin 1933 où Il descendit vers moi, au bord de la rivière, et me dit : ‘‘De même que Jean-Baptiste fut envoyé pour annoncer la première venue de Christ, Je t’envoie avec un message pour annoncer au monde la seconde venue de Christ’’, depuis bientôt quinze ans, le feu des réveils s’est allumé… et maintenant je crois cette Lumière va frapper un dernier coup afin de susciter une FOI QUI CONDUIRA A L’ENLEVEMENT FINAL DE L’EGLISE  dans la gloire. CETTE LUMIERE SE TROUVE DANS LE MESSAGE … Ecoutez-Le. Oui ! Le voici qui vient ! C’est vrai ! », [L’ABSOLU, p. 20].

Il dit ici : «Vous ne savez pas combien vous êtes riches, jusqu’à ce que vous regardiez Ici dedans (= dans la Bible) pour découvrir ces promesses, ce qui a été donné à ces apôtres, ce qui a été donné à « tout celui qui veut, qu’il vienne ». C’est vrai. Tout cela est à vous gratuitement. Voudriez-vous recevoir Cela ? Voudriez-vous  être rempli du Saint-Esprit, être sauvé, avoir vos péchés sous le sang, être rempli du Saint-Esprit, être baptisé de l’Esprit, avoir dans votre cœur LA PUISSANCE DE L’ENLEVEMENT et monter à Sa rencontre dans les airs,… », [A QUI IRIONS-NOUS ?, § 68].

« Qu’est-ce que le Saint-Esprit ? Dieu en vous. A quoi est-ce qu’Il sert ? A poursuivre son œuvre parmi son peuple ; à rassembler Son Eglise, à amener l’église à une position en ce jour, bien au-delà des Luthériens…, en position pour une adoption et une GRACE DE  L’ENLEVEMENT. Que quand cette partie de l’Eglise, quand l’Esprit entrera dans cette Eglise ici, elle va ressusciter ; et elle va faire sortir, faire sortir tous les rachetés qui ont touché cet Esprit », [Pourquoi le Saint-Esprit a-t-Il été donné ?, p. 75 : 155].

 « J’ai dit : Juste avant que ce temps arrive, que les automobiles … Et j’ai dit : Elles ressembleront à un œuf … selon ma vision. Elles auront à peu près la forme de quelque chose comme cela. Et c’est la forme qu’elles auront juste AVANT L’ENLEVEMENT. Mais Dieu est juste en train de libérer l’Eglise partout. Il la met en ordre maintenant pour qu’Elle parte dans l’Enlèvement. Il doit lui donner LA FOI POUR L’ENLEVEMENT avant qu’elle puisse participer à l’Enlèvement », [Israël à la mer rouge, § 42, 43].

« Ce troisième Pull sera la chose qui, à mon avis (Je ne dis pas que c’est le Seigneur qui me  dit ceci) introduira ‘‘la foi de l’Enlèvement’’ pour le départ, vous voyez[Tourner les regards vers Jésus, § 32]. Et le troisième Pull, c’est l’ouverture de la Parole : Le premier Pull : la guérison ; le deuxième Pull : la prophétie ; le troisième Pull, l’Ouverture de la Parole, les mystères révélés … l’ouverture de ces Sept Sceaux, pour révéler la vérité, la Vérité cachée qui avait été scellée dans la Parole», [§ 262].

 Nous avons commencé par faire parler la Bible dans Deutéronome. Il nous est dit que « les choses cachées sont à Dieu ». Par conséquent, personne, pas même le prophète Branham, ne connait rien du contenu de ce qu’ont dit les sept voix des tonnerres.

Alors, affirmer qu’il y a des rapports entre les sept tonnerres et l’Epouse de Christ des nations, et qu’ils apporteront à cette Epouse la foi de l’Enlèvement, est contredire et la Bible et le Message.

Et prêcher une telle chose dans une assemblée du Message devient un dogme. Un dogme est toute chose qui prend la place d’une écriture. Il est vrai que  Fr. Branham a dit beaucoup de choses sur les sept tonnerres ; mais nous devons avoir le Saint-Esprit pour obtenir le discernement et avoir la vérité. C’est la raison pour laquelle Jésus leur avait dit qu’il était absolument nécessaire qu’ils attendent le Saint-Esprit qui devait leur enseigner et les conduire dans toute la vérité.

Fr. Branham nous dit : « Croyez Dieu plutôt qu’un homme », [Le péché impardonnable, § 104]. « Sinon, ce sera du fanatisme », [Id. 41]. Les tonnerristes. Ils ne savent même pas ce qu’est le tonnerrisme ! Ils le sont mais ils ne le savent pas !  Pitié, Seigneur, (Apoc. 3 : 17).

Si nos frères tonnerristes en sont arrivés à adorer Branham, c’est parce qu’ils sont partis de la pensée qu’il ne pouvait pas se tromper. Alors, ils croient que de la première page à la dernière, c’est « Ainsi dit le Seigneur ». Mais le Saint-Esprit, si réellement nous l’avons reçu, ne nous conduira que dans toute la vérité, c’est une promesse immuable, éternelle. Lui-même Branham nous dit que s’il a une vision, avant qu’il ne dise quoi que ce soit, « je vérifie d’abord cette vision par la Parole de Dieu. Et si cela n’est pas en accord avec la Parole de Dieu … je dirais ‘‘N’écoutez pas cela car c’est faux’’. Voici la vérité, juste ici (La Bible), la parole de Dieu », [Id.49]. Fr. Branham nous dit : « Ne dites pas Eh bien frère Branham l’a dit ». Considérez l’écriture. Prenez votre concordance et vérifier-le » », [La marque de la bête,  § 113]. Il nous rappelle que nous sommes  dans « un jour des –ismes … Maintenant, il nous incombe de veiller ; soyez attentifs, soyez établis sur la Parole. Beaucoup de choses non scripturaires (des dogmes) se produisent aujourd’hui. Veillons sur les Ecritures, rassurons-nous que là où nous nous tenons, on est dans le vrai … J’ai dit : ‘‘Je n’ai pas besoin de votre coopération’’. Où seront les aigles … Où sera le corps, là s’assembleront les aigles … Dites seulement la Vérité. Dieu prendra soin du reste.  Et ils disaient : ‘‘Oh, nous sommes les plus importants’’ », [Israël à Kades Barnéa, § 23, 25, 189]. Voilà le tonnerrisme et le frankisme. Mes frères, Branham vous reniera au jugement. Il est clair là-dessus. Amen.

Sans vouloir vexer mes frères ni les blesser, je leur dis que c’est l’absence du Saint-Esprit qui fait qu’ils ne savent pas ce qu’ils disent.

Alors, « Laissez venir le Saint-Esprit. Il est le Prophète du jour. Laissez-Le venir dans votre cœur et les doutes, ici, maintenant, et examiner le Message avec la Parole de Dieu et les doutes… seront dissipés. Il dissipe tous les doutes. Vous trouverez que c’est exactement la Parole du jour », [L’Union Invisible de l’Epouse de Christ, § 135]. Si nous parlons de dénominations, il ne s’agit pas des hommes. Mais il s’agit de ce que ces hommes enseignent à leurs adeptes. Et ceci condamne toute église, toute assemblée qui prétend être du Message, mais enseigne des choses contraires à la Bible, seulement sur la base de « Branham a dit ».  Je me demande ce que diraient les frères qui ne font que dire « Branham a dit » au jugement du Trône Blanc !

Voici un exemple pour montrer que Fr. Branham a été un homme, comme il vient de nous le dire : « Nul ne peut croire AVANT d’avoir le Saint-Esprit », [Le Saint-Esprit, p. 76 : 157].  Or, Branham connait très bien les écritures, nous savons ce que la Parole de Dieu enseigne : Pierre leur dit : « Repentez-vous, et que chacun de vous soit baptisé au nom de Jésus-Christ, pour le pardon de vos péchés, et vous recevrez le don du Saint-Esprit, … Car, la promesse est pour vous, pour vos enfants, et pour tous ceux qui sont au loin … » (Act. 2 : 38, 39). Et Paul de dire aux Ephésiens (et à tous les païens qui ont cru) : « En lui, vous aussi, APRES AVOIR ENTENDU LA PAROLE DE LA VERITE, L’EVANGILE DE VOTRE SALUT, EN LUI, VOUS AVEZ CRU ET VOUS AVEZ ETE SCELLES DU SAINT-ESPRIT QUI AVAIT ETE PROMIS », (Eph. 1 : 13). Amen. Pourquoi Dieu permit-il qu’il dît des choses pareilles ? Elles sont destinées aux Non Elus. Amen. Ces frères vont seulement répéter ceci comme des robots. Or, Dieu a permis à Fr. Branham de dire de telles choses pour tamiser l’Eglise ; pour que les non élus croient ces choses fausses et qu’ils aillent en enfer. « Dieu a tout fait pour un but »,  (Prov. 16 : 4). Amen.

Nous venons de voir qu’il a rejeté cela. Il nous a dit « Ne dites pas Fr. Branham l’a dit. Vérifiez par la Bible ». Il est blanchi devant Dieu. Amen. Il dit : « Ces dénominations avaient ajouté des DOGMES. Pour chaque église (ou assemblée), pour chaque dénomination la seule manière de s’éloigner de la Parole de Dieu et de mettre des dogmes à la place des Saintes Ecritures, c’est d’essayer d’introduire votre tradition ou la doctrine de votre église, même si c’est contraire aux Ecritures.  … un dogme, c’est quelque chose  qui a été ajouté. Cela ne se trouve pas dans l’Ecriture », [Pourquoi je suis contre les religions organisées] ; dogme parce que quelque chose qui n’est scripturaire, c’est quelque chose d’ajouté. Un dogme est quelque chose d’ajouté, quelque chose qui  « prend la place de … le dogme n’est pas scripturaire, § 177 … Elle est leur mère à toutes parce qu’elle a été la première à retrancher les écrits de la Parole pour ajouter des dogmes », [§ 191]. N’est-ce pas ce que dit aussi Paul dans Romains 16 : 17-18 ? Les assemblées sorties du Message ont augmenté le nombre de dénominations ! Ainsi les ténèbres se sont augmentées.

Croire que les sept tonnerres apporteront à l’Epouse la foi de l’Enlèvement est un dogme, car non scripturaire. Il n’est pas étonnant qu’ils soient embrouillés sur la Nouvelle Naissance et le Baptême du Saint-Esprit. Le reste est à Dieu.

 Toutes ces assemblées sont devenues indifférentes à la vérité, chacun y prêchant ce qu’il veut ou ce qu’il comprend. Tous ceux qui n’ont pas été appelés à prêcher sont devenus des prédicateurs. La question est de savoir d’où ils tirent leur onction et leur inspiration. Ils sont tellement devenus des dictateurs dans leurs assemblées que personne de leurs adhérents ne peut leur poser une question sur la parole de Dieu. Les assemblées étant devenues une affaire privée !

Que le Seigneur ait pitié d’eux, car cela ne dépend pas d’eux. La venue du Seigneur est proche. Quand ils auront raté l’enlèvement, ils auront à répondre à leurs membres. Il y en a qui enseignent que la Nouvelle Naissance est différente du baptême du Saint-Esprit ! Quelle confusion ! Quelle ignorance ! C’est la preuve qu’ils ne l’ont pas. Et dire qu’ils attendent l’enlèvement ! D’autres disent cependant que les tonnerres sont une promesse de l’Epouse, et qu’ils leur apporteront la foi de l’enlèvement. Pourtant le prophète dit le 18 juillet 1965 : « … Je désire que vous soyez édifiés maintenant par les saints oracles de Dieu, dans la foi, la foi de cette heure ; à notre époque, nous avons besoin davantage de foi qu’à aucune autre de celles qui nous ont précédés. Ce doit être une foi capable de nous saisir au moment de l’enlèvement, une foi qui nous élève. Nous désirons, par conséquent, que vous croyiez à tout ce que vous avez vu, aux paroles que vous avez entendues, et aux signes et miracles qu’il vous a été donné de voir s’accomplir»,  [La nourriture spirituelle au temps convenable, § 3].

Il ne dit pas qu’il faut attendre les tonnerres pour qu’ils nous apportent la foi de l’enlèvement. Non. Il dit plutôt : « … par conséquent,  … croyez aux paroles que vous avez entendues » ; car comme il est écrit « La foi vient de ce qu’on entend de la parole de Dieu », (Rom. 10 : 17). Pas des tonnerres. Cela se trouve dans la confession des doctrines des assemblées des tonnerristes, mais non pas dans la parole de Dieu. Il ajoute : « Qu’est-ce que le Saint-Esprit ? A quoi sert-il ? A poursuivre Son œuvre parmi Son peuple ; à rassembler Son Eglise; à amener Son Eglise à une position en ce jour, bien au-delà des Luthériens, des Méthodistes, et des pentecôtistes ; une position pour une adoption et une grâce de l’Enlèvement », [Le Saint-Esprit,  p. 75 : § 155]. Il ne dit pas attendre les tonnerres !

Comment savent-ils qu’ils apporteront la foi  de l’enlèvement si cela n’a pas été écrit ni n’a pas été révélé ?

Gloire à l’Eternel pour sa miséricorde, pour sa grâce à son petit serviteur de son petit troupeau.

Lorsque quelqu’un a faim, comme les clochards, il mange dans des poubelles, peu lui importe des maladies. Il en est de même spirituellement. Tous ceux qui ont faim et soif et qui ne trouvent pas à manger, la véritable parole révélée, vont manger dans des poubelles des esprits séducteurs, peu importe les conséquences spirituelles. Et puis ils sont intimidés pour qu’ils ne les quittent pas et leur disent : « La vérité est ici. Si vous quittez ici, vous allez dans des divisions ». Mais Jésus a dit qu’il est venu mettre la division entre l’homme et son père … (Matth. 10 : 35). Si le fils est tonnerriste, le père est frankiste, ils vont vers la perdition ; et le beau-fils est sur l’étroite porte, et entre par le chemin étroit, qui mènent  au salut ; il est avec le petit troupeau, les rescapés des deux groupes des faussaires. (Matth. 7 : 13-14). Un homme, un véritable élu de Dieu, tout enfant de Dieu a droit de quitter une assemblée à une seule condition que lui donne une écriture de Paul : « Je vous exhorte, frères, à prendre garde  à ceux qui causent des divisions et des scandales, au préjudice de l’enseignement que vous avez reçu (dès le commencement). ELOIGNEZ-VOUS D’EUX ». C’est un droit.

(Mais, pourquoi, frère Paul de Tarse ?). « Car de tels hommes  ne servent point Christ notre Seigneur, mais leur propre ventre ; et, par des paroles douces et flatteuses ils séduisent les cœurs simples », (Rom. 16 : 17-18). Et frère Jean de renchérir : « Que ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous. Si ce que vous avez entendu dès le commencement demeure en vous, vous  demeurez aussi dans le Fils et dans le Père. Et la promesse qu’il vous a faite, c’est la vie éternelle. Je vous ai écrit ces choses au sujet de ceux qui vous égarent », (1Jn. 2 : 24-26).

Relevons ici deux choses que nous donnent nos deux pères de la foi que nous professons, Paul et Jean.

Paul : ceux qui  causent des divisions au préjudice de l’enseignement reçu : c’est-à-dire, au mépris de ; contre les intérêts de.

Alors, d’après cette écriture : qui causent des divisions dans une assemblée de la parole ?

Prenons frère Jean : – Que ce que vous avez entendu dès le commencement (la Parole, le Message) demeure en vous.    .

Parlait-t-on de la révélation des sept tonnerres lorsque nous avons cru au Message de l’heure au commencement? Dans la province du Nord-Kivu, cette fausse doctrine est entrée dans les années quatre-vingt-dix. Moi j’ai cru le 14 Août 1987. Qu’est-ce qui est le premier, et qu’est-ce qui est venu après ? Le mensonge sans doute.

Quand s’est révélé le faux ministère de l’imposteur E. Frank, est-ce avant ou après les années quatre-vingt-dix, selon la date de mon salut ?

Quand est-ce que les frankistes ont commencé à boire, à vendre de la bière et autres boissons enivrantes, et à se lancer dans l’impudicité et dans la polygamie ? Avant ou après la mort de fr. Branham ? J’aimerais recevoir des réponses de tous ces frères, frankistes et tonnerristes, alors nous saurons qui causent des divisions, et quand elles ont commencé.

Paul reprenant une écriture de l’Ancien Testament nous dit : « pour séduire les cœurs simples » : « L’homme simple croit tout ce qu’on dit », (Prov. 14 : 15).

Paul et Jean nous disent que ce sont les esprits séducteurs qui causent des divisions au mépris de la Parole, contre l’intérêt de la Parole, du Message de l’homme de Kentucky ; et par conséquent ils égarent les croyants. Paul en avait déjà parlé dans les Actes 20 : 28-30. Mais que Dieu soit loué. Ce sont des hommes simples qui croient tout ce qu’on dit qui sont séduits par Frank et par les grands tonnerristes. Amen. Matthieu 24 : 11, 24.

Quelle grâce, que je ne sois pas parmi les hommes simples !

Gloire à ton nom, Seigneur Jésus-Christ pour ta grâce envers moi et les miens, ce petit troupeau que tu m’as donné à paître en ton nom par le Saint-Esprit. Amen.

Quelle consolation éternelle de recevoir et de prêcher aux siens Un Evangile Eternel pour un Peuple Eternel ! Miséricorde !

J’ai toujours souhaité que cet homme de Frank dise tout haut qu’il n’est plus dans le Message prêché par l’homme de Kentucky. Branham n’a jamais prêché ni la révélation des sept tonnerres, ni la boisson, ni la polygamie.

D’un côté ils sont très intellectuels, froids et indifférents, ils rejettent tout ce qu’il y a là. Et les autres se retrouvent de l’autre côté, de l’autre côté avec le groupe des extrémistes qui suivent leurs émotions et renient la Parole.   

Le mouvement de fausses doctrines avait commencé du vivant du prophète, comme il le décrit ici. Mais c’était un prélude aux groupes qui naitraient après sa mort. Il ne pensait pas que son Message produirait aussi des jumeaux, comme ce fut le cas pour tous les messages pendant les six  âges de l’Eglise. Le noyau de la fausse doctrine des tonnerristes a commencé dans Branham Tabernacle. Un groupe de frères croyaient qu’il était Jésus-Christ. Il combattit cette chose de toutes ses forces, et finalement, certains se repentirent, et d’autres, des extrémistes,  s’en allèrent ailleurs. Si nous pouvons nous rappeler « Le serpent écrasé ». Fr. Branham dit qu’il ne put le tuer, et qu’il entra dans un étang d’eau qui était là. Que signifie l’eau dans la parole de Dieu ? Beaucoup de gens, des foules, (Apoc. 17 : 1, 15).

Ce qui se passa au Canada ne peut nous étonner. Il est un des berceaux du tonnerrisme aujourd’hui. En son temps le prophète conclut : « Et le résultat, ça été la chute ».

Avec le groupe des Billy et Joseph Branham à Jeffersonville, la fausse doctrine du tonnerrisme a du vent en poupe, pour ceux qui vont à la perdition. Le prophète décela et prophétisa, en son temps, sur  les trois groupes qui sortiraient du Message après sa mort :

  1. Les fanatiques/tonnerristes d’aujourd’hui ;
  2. Les froids et formalistes/frankistes ; et
  3. 3. La vraie, la véritable Eglise, restée au milieu du chemin. Il définit bien ce qu’est la véritable Eglise du Seigneur: « Là, …, si vous remarquez, on a la connaissance Biblique de ce que Dieu a dit, et on est spirituel pour être chaleureux dans son cœur, … ».

Tel est le petit troupeau de Dieu. Nous ne prétendons pas être les seuls. Il y’en a d’autres partout dans le monde, prêchant dans des maisons des frères. Ils ont la connaissance de ce que Dieu a dit par la révélation de l’Esprit ; ils ne répètent pas seulement les choses comme des perroquets.

Fr. Branham a prêché « Les trois sortes des croyants ». Ces trois groupes ressortent du Message. Dans une prédication à laquelle nous avons fait référence ci-haut, il parle d’un songe que sa mère avait eu. Il y parle de route et de chemin. Et il y avait trois marches par lesquelles devaient passer  ceux qui avaient  à accepter son enseignement pour être sauvés et aller au ciel. Il nous  montre une femme, une sœur du Message, si j’ai bien compris, qui avait voulu entrer au ciel selon sa « foi », selon ce qu’elle croyait, « ayant la démangeaison d’entendre des choses agréables » sans suivre le Message authentique du prophète, (2Tim. 4 : 3). Elle avait bien commencé le voyage, comme tous ceux qui avaient commencé le Message avec nous au commencement, (1Jn. 2 : 24-27). Mais son orgueil, son entêtement à ne pas vouloir comprendre, son incrédulité et son endurcissement eurent raison d’elle. Le résultat, ce fut la chute. Et le prophète dit ici « ça sera toujours comme ça ». Amen. Cette femme pouvait représenter aussi une assemblée du Message qui s’est donné une foule de docteurs en ceci, en cela.

Fr. Branham nous parle des nazaréens qui disaient qu’ils marchaient sur la grande route, allusion faite à Esaïe 35 : 8 : «Et il y aura là une grande route et un chemin, et il sera appelé  le chemin de la sainteté : l’impur n’y passera pas … ». Et qui est un impur ? Quiconque n’est pas saint. Quiconque n’a pas le Saint-Esprit. Amen.

Le prophète dit : Mais, rappelez-vous, ce n’est pas exactement ça qu’il a dit. Il a dit : « Il y aura une grande route et » –et-, c’est une conjonction, « et un chemin ». Et on ne l’appellera pas la grande route de la sainteté, mais « le chemin de la sainteté ».

Et notre Seigneur béni éternellement nous dit qu’il y a deux chemins et deux portes qui, chacune, mène à une destination finale. Il y a un large chemin avec une grande porte qui mènent à la perdition. Et il a bien ajouté « il y en a beaucoup qui entrent par-là ». Dans la traduction anglaise de roi Jacques le mot grande route est rendu par « highway », signifiant   « autoroute ». La grande route. Beaucoup entrent par-là, chacun avec sa vie animale, sa boisson, son impudicité, sa polygamie, son incrédulité, son idolâtrie, son indifférence à la vérité révélée, son blasphème, son habillement, son parti politique, son orgueil, son dogme, … Rappelons que l’indifférence à la parole de Dieu de l’heure fut le grand péché aux yeux de l’Eternel, du temps de Sodome, (Ezéc. 16 : 49-50). Dieu a même parlé de « crime »!

L’autoroute conduit toutes les dénominations connues et à venir vers la perdition, c’est-à-dire, tous ceux qui croient et enseignent des dogmes. Les dénominations sorties du Message de Branham sont les plus à plaindre. Les tonnerristes et les frankistes. Car, ayant connu la vérité, elles ont eu plaisir à suivre des esprits séducteurs.

Nous voyons que la grande route et la grande porte sont empruntées par des foules de gens « beaucoup ». Si nous prenons les trois sortes des croyants, il y en a deux qui sont du côté de la grande route : les incroyants et les semi-croyants. Tous sont des incrédules. Par conséquent, ce sont eux qui se contentent d’entrer sans se soucier de ce qu’on leur enseigne. Les tonnerristes et les frankistes aux côtés des anciennes dénominations ont contribué à l’augmentation des ténèbres sur la terre, comme le dit le prophète. Et le verbe employé est beaucoup « entrent » « par là… » Chacun entre avec tout ce qu’il a dans son cœur, sans repentance sincère, comme si on allait au RELAX, c’est-à-dire, insouciant ! La crainte de Dieu n’est pas devant leurs yeux, comme dit l’écriture.

Le Seigneur a parlé aussi d’une porte étroite et d’un chemin resserré. Et il ajoute ; « Il y en a PEU qui LES TROUVENT ». Ce sont ceux-là qui composent la véritable Eglise dont parle Fr. Branham. Ils sont moins nombreux.

L’écriture dit : « Voici la porte de l’Eternel ! C’est par elle qu’entrent les justes », (Ps. 118 : 20). Et le psalmiste ajoute, heureux, « Je te loue parce que tu m’as exaucé, parce que tu m’as sauvé », (v. 21). Amen.

Qui est justifié ? « Ceux qu’il a connus d’avance, … il les a aussi justifiés ; … Car, celui qui justifie et ceux qui sont justifiés sont tous issus d’un seul », « Dieu », (Rom. 8 : 29-30 ; Hébreu 1 :11). Amen. Voilà les justes qui entrent par la porte étroite et par le chemin resserré. Amen. Qui est ce chemin ? « Je suis le chemin », (Jn. 14 : 6). La parole.

Qui est la porte d’entrer dans le royaume des cieux ?

« Je suis la porte. Si quelqu’un entre par moi, il sera sauvé… et il trouvera des pâturages », (Jn. 10 : 9). Et qui est le Sauveur, si ce n’est Jésus-Christ, l’Eternel, le Roi des rois et le Seigneurs des seigneurs ? Le « JE SUIS ». Amen.

Il a dit au petit troupeau : « ne crains point, petit troupeau, car votre Père a jugé bon de vous donner le royaume ». Amen. Alléluia. On n’a pas besoin des foules des incrédules. Non. Mais « petit troupeau ». Qu’a-t-il  fait de spécial, de personnel, de son intelligence, de son effort ? Rien. « Ce n’est ni par la puissance, ni par la force, mais par mon Esprit … Ainsi, il fait miséricorde à qui il veut, il endurcit qui il veut », (Zach. 4 : 6 ; Rom ; 9 : 18). La grâce infinie. La miséricorde éternelle. L’amour immuable, incomparable, inexplicable. L’amour de Dieu.

Si riche, si profond, insondable

C’est l’Amour Divin

L’Amour Rédempteur,

Pour moi, pour moi ;

Indigne sauvé par grâce ;

Pour moi, pour moi,

L’Amour Rédempteur … !

Ces pâturages sont ceux qu’il avait donnés à son prophète pour emmagasiner au profit du  petit troupeau : « … et donne-lui de la compréhension, afin qu’il puisse prendre cette Nourriture emmagasinée et En nourrisse les agneaux de Dieu », [LA REVELATION DES  SEPT SCEAUX, p. 585 : 370]. Il priait pour Fr. Neville, mais aussi pour tous les bergers envoyés par Dieu pour Le servir. Amen. O frères ! Le Seigneur avait dit : « Ce n’est pas pour eux seulement que je prie, mais encore pour ceux qui croiront en moi par leur parole », (Jn. 17 : 20). Amen.

Immuable, incomparable,

Inexprimable ;

Comme c’est beau,

Comme c’est doux De

Fredonner de l’agneau divin

L’Amour  Rédempteur.

Amen.

Qu’ai-je fait, Seigneur, pour que tu eusses pensé à moi et à toute ma famille, comme du temps de Noé ! C’est pourquoi, Dieu de grâce, fais que ma famille ne soit pas comme celle de Lot qui fut divisée, et dont une partie fut sauvée du feu, et l’autre périt dans le feu ! Mais que, par  ta grâce infinie, par cet Amour dont tu m’as aimé dès avant la fondation du monde, -quand je criai de joie parmi les autres frères, fils de Dieu, au moment où tu créas la terre où nous devrions vivre (Job 38 : 4, 7)- Seigneur, que ma famille soit comme celle de Noé en son temps. Puisses-tu exaucer ma prière, mon Seigneur et mon Dieu. Toutes ces choses, je ne les comprends pas parce que j’ai étudié. Je ne suis point le seul à avoir fait des études supérieures, Seigneur. Mais c’est par ton Esprit que tu m’as donné, car tu m’aimes ! « Ce n’est pas parce que vous surpassez en nombre tous les peuples, que l’Eternel s’est attaché à vous, et qu’il vous a choisis, car vous êtes le moindre de tous les peuples. Mais parce que l’Eternel vous aime… », (Deut. 7 : 7, 8). Merci Père ; je te loue car tu l’as voulu ainsi. Amen.

Pourquoi le petit troupeau ?

Parce que, par cette grâce et cet amour inexprimable, mon Dieu m’a aimé. Il m’a séparé de tous les groupes de fausses doctrines, et il m’a mis à part pour me bénir, et me révéler sa parole éternelle. Il m’a donné à Le servir sur ce petit troupeau, constitué essentiellement de ma famille, comme aux jours de Noé. Amen. « Il en sera de même aux jours du Fils de l’homme ».

Il m’en a donné une compréhension claire. Il m’a séparé pour m’isoler, et ainsi, me bénir. Comme il le fit avec son serviteur Abraham aux cotés de Lot.

A ma famille biologique Il a ajouté ceux qui y sont entrés par le lien de mariage, comme aux jours de Noé. Dans le songe qu’il m’avait donné, il y avait environ douze à quinze femmes, signifiant, selon ma compréhension, des membres de l’Epouse. Lui seul connait combien ils seront avant qu’Il revienne sur terre. Gloire ! Et qui Il enverra. Ce n’était pas à Noé d’aller chercher qui devait entrer dans l’arche, ni quel animal prendre. C’est Dieu seul qui les connaissait, et qui les envoyait. La responsabilité de Noé était de rester devant la porte de l’arche et de montrer à chacun sa place. Amen. « Ceux qu’Il a connus d’avance, il les a appelés… ».

Beaucoup me demandent : « Vous avez une Eglise ? » Je dis : Oui. Qui a la Parole, a l’Eglise ; car l’Eglise, c’est la Parole. Nous nous réunissons dans notre salon, comme le faisaient les premiers Chrétiens, depuis 2003, date de notre séparation d’avec Goma Tabernacle. C’est biblique :

  • « … à Archippe, notre compagnon de combat, et à l’Eglise qui est dans ta maison», (Philémon 2) ;
  • « … saluez aussi l’Eglise qui est dans leur maison», (Rom. 16 : 5)
  • « Les Eglises d’Asie vous saluent, … avec l’Eglise qui est dans leur maison», (1Cor. 16 : 19) ;
  • « Saluez les frères qui sont à Laodicée, et Nymphas, et l’Eglise qui est dans sa maison», (Col. 4 : 15).

Ma petite sœur s’est méconduite, et elle n’a pas voulu s’humilier devant la Parole, elle a été traitée comme une païenne, (Matth. 18 : 17). Nous sommes au milieu du chemin, par Sa grâce insondable.

Je suis en bons termes avec mes anciens collègues dans le service du Seigneur, et dont je me suis séparé par la volonté de Dieu. Il sépara de la même manière Abraham d’avec Lot. Et il commença à lui révéler sa volonté : « L’Eternel dit : Cacherai-je à Abraham ce que je vais faire… ? », (Gen. 18 : 17- 19).

Béni soit Dieu à qui toutes choses sont connues depuis l’éternité.

Nous sommes au milieu du chemin, par Sa grâce. Le petit troupeau. Ni tonnerriste, ni frankiste. Alléluia.

« Ne crains point, petit troupeau, car votre Père a jugé bon de vous donner le royaume ».

 « Un Evangile Eternel pour Un  Peuple Eternel jusqu’à ce que  Je  Revienne sur terre ».  Amen. Viens, Seigneur Jésus !

 

Pour sa gloire.

 

 

Shalom bien-aimé(e) entrez votre mail pour recevoir gratuitement nos articles