Localisation, Nord Kivu, Goma, RD Congo
+243 998 699 791

Message de vœux de l’an 2022

A tous les enfants de Dieu, fils et filles, dispersés dans le monde entier, nous adressons nos vœux les plus fraternels et des meilleurs en Jésus-Christ notre sauveur et Dieu notre Père. Celui qui nous a tant aimés et qui nous a envoyé son Fils bien-aimé, et unique, Jésus-Christ   par sa miséricorde, selon qu’il est écrit : « Les païens glorifient le Seigneur à cause de sa miséricorde », (Rom. 15 : 9).

L’année 2021 qui est déjà derrière nous a été pleine de douleur dans plusieurs familles dans le monde, notamment par la persistance de la peste, de la pandémie dont a parlé le Seigneur dans Luc 21 : 11, « Il y aura de grands tremblements de terre, et en divers lieux des pestes et des famines ; et il y aura des phénomènes terribles ». (Luc 21 :11).

Cette peste qui persiste jusqu’à ce jour dans le monde a endeuillé beaucoup de familles laissant veuves et orphelins sans consolation. Le Seigneur nous a dit « Quand vous verrez toutes ces choses relevez votre visage car votre rédemption est proche ». Certaines familles chrétiennes ont été sans doute touchées ; mais le Seigneur nous avait laissé cette parole d’encouragement, de consolation et de réconfort disant : « Ne soyez pas effrayés, car il faut que ces choses arrivent premièrement… ».

Ma propre famille a été victime de ce démon, presque toute ma famille, environ huit personnes, et moi-même ; nous avons été testés positifs au Corona-19. Et comme homme du troisième âge, comme on le dit, beaucoup de nos voisins s’attendaient  à entendre des pleurs, très tôt matin sortant de notre maison.

Mais à la place des pleurs ils entendirent des chants de louange à Jésus, le Fils de Dieu. Amen. Nous avons reçu le médicament et avons été mis en quarantaine pendant quatorze jours. Et tout s’était bien passé.

Moi-même, homme du troisième âge avec ma belle-mère qui est dans ma maison et qui me dépasse seulement d’un an d’âge, nous avons attrapé cet ange de Satan, et ce que les hommes attendaient de nous, ils ne l’ont pas vu. Gloire a   son Nom.

Aujourd’hui nous louons le Seigneur comme d’habitude, pour sa protection, lui qui ne ment point et ne se trompe point. «Ne soyez pas effrayés».

L’année 2021 qui vient de s’achever donc bien qu’ayant connu des soulèvements,  des rebellions un peu partout en Afrique notamment, dont notre pays à  l’Est, la République Démocratique du Congo ;  cette année donc, a été aussi une année où nous avons été témoins grâce, à la magie de la science et la technologie, nous avons vu de nos propres yeux, l’accomplissement de la sixième prophétie du prophète et serviteur de Dieu, W. M. Branham, l’homme de Kentucky, notre précieux frère, avec la nomination d’une femme Vice-Présidente aux Etats-Unis d’Amérique, comme cela a été montré au prophète dans la sixième vision.

Ainsi pour toute la famille du Message, l’année 2021 n’était pas seulement l’année de douleur et des larmes ; mais elle a été, à un moment, celle de la consolation, montrant que le Seigneur de gloire est à la porte. Nos larmes seront bientôt essuyées selon sa promesse, (Apoc. 21 :4). Bénissons  donc notre Dieu.

 Et ceci a mis du tonus dans la foi de tous ceux qui, dans le monde entier, attendent l’avènement du Seigneur selon sa promesse immuable : « Lorsque je m’en serai allé et que je vous aurai préparé une place, je reviendrai et je vous prendrai avec moi, afin que là où je suis, vous y soyez aussi », (Jn. 14 : 2-3).

Du vivant du prophète, comme nous le savons tous, cinq de ces sept visions s’étaient déjà accomplies. Nous avons aussi  reçu la grâce de voir sur nos petits ecrans l’accomplissement de la sixième prophétie, même la couleur  violet  de l’habit que porterait  la femme au jour de son investiture, comme  Dieu l’avait  dit au prophète.

Donc, plus de doute, mes amis. Il en reste ainsi la septième et dernière vision qui embrasera comme par un cataclysme tout le territoire des Etats-Unis d’Amérique. Puis ce sera le départ de l’Epouse à la demeure céleste.  Nos larmes seront bientôt, certainement essuyées, où nos larmes vont être essuyées, selon sa promesse.

Dans combien de temps, ami? Point de spéculation. Dieu seul le sait. Seulement l’écriture nous recommande : «Examinez-vous vous-mêmes pour savoir si vous êtes  dans la foi», dans cette foi unique héritée de la pentecôte, et pour laquelle l’apôtre Jude nous recommande  de combattre : «Bien-aimés, comme je désirais vivement vous écrire au sujet de notre salut commun, je me suis senti obligé de le faire afin de vous exhorter à combattre pour la foi qui a été transmise aux saints une fois pour toutes. Car il s’est glissé parmi vous des hommes dont la condamnation est écrite depuis longtemps, des impies, qui changent la grâce de notre Dieu en dissolution, et qui renient notre seul maître et Seigneur Jésus-Christ », et qui mettent à sa place frère Branham.

Le jugement de tels hommes sera juste devant Dieu. L’Ecriture nous exhorte encore : «Le Seigneur connait ceux qui lui appartiennent, et quiconque prononce le nom du Seigneur s’éloigne de l’iniquité ».

Dieu est capable d’écourter le temps qui reste entre la sixième vision et la septième. Le prophète ne nous dit-il pas, quelque part, que la prière change les circonstances et les temps? Le roi Ezéchias allait mourir, selon Dieu. Mais ses larmes ont poussé l’Eternel à lui ajouter quinze ans de plus. Et il est le même hier, aujourd’hui et éternellement, ainsi que le dit l’Ecriture sainte, (Hbr. 13 :8).

Si nous prions et lui demandons par la foi, il peut écourter le temps de l’accomplissement de   cette dernière vision.

Soyons donc sobres, et prêchons la parole, si réellement nous avons été appelés de Dieu pour le servir devant son peuple saint.

Nous vous souhaitons, à tous et à toutes vos familles respectives, les vœux les meilleurs pour l’année 2022, dans l’attente où nous sommes de voir l’accomplissement du septième vison du prophète, et d’entendre l’appel du Seigneur disant : « Montez ici ».

Que le Seigneur trouve des combattants de la foi, des vainqueurs, et non des lâches, (Apoc. 21 :8).

Qu’il nous donne une santé forte pour le servir. Nous ignorons combien de temps la septième vision prendra pour son accomplissement. Mais que cela ne nous préoccupe pas outre mesure. Examinons-nous seulement pour savoir si nous  sommes dans la foi dont nous parle l’apôtre Jude, la foi des apôtres. Non seulement Jude mais le Seigneur lui-même en a parlé quand il a dit au Père : « Je ne prie pas seulement pour eux, mais aussi pour tous ceux qui croiront en moi par leur parole », (Jn. 17 : 20). C’est cela qui devrait être notre préoccupation à nous tous.

Paix du Seigneur, dans la paix de Christ dans toutes vos familles. Amen.

Shalom.

Pasteur, Pierre Mutamba Wang,

Petit Troupeau Tabernacle

Goma, RD Congo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

seize − 15 =